Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/04/2017

Emanuela Cau - My sea

Emanuela Cau My sea.jpg

 

l'amer

qu'on voit danser

le long des golfes clairs

a des reflets d'argent...

 

cg, inspiration du jour

 

 

26/04/2017

Arno Rafael Minkkinen

Arno Rafael Minkkinen.jpg

 

ZOOLOGIQUE ?

Les singes font des signes mais les cygnes font-ils des singes ?

 

cg in Bonzaïs hallucinogènes (Gros Textes 2017)

 

 

 

25/04/2017

Crina Prida

crina prida 500.jpg

Au sentiment d’encombrement répond le désir de se dépouiller sur tous les plans, se dépouiller de tout ce qui n’est pas essentiel. La sensation est très forte, impérative. La terre, les plantes, l’eau, l’air, le corps, le cœur. Ce n’est plus un temps de création, mais de lâcher-prise. La fructification se fera d’elle-même, ou pas. Peu importe. Lâcher les peurs, lâcher la honte et la culpabilité qui n’ont aucun motif réel. Vieux poisons bien incrustés. Il en faut des cycles et des saisons pour se nettoyer en profondeur et il faut marcher, arpenter les chemins. Faire circuler le sang dans les veines du monde.

cg in le livre des sensations

 

 

 

 

Don McCullin

Don McCullin.jpg

 

nous secouerons la pesanteur

pour fuir l’étreinte des goudrons

 à l’envers des fleurs

roulerons dans les taillis

sous les horizons tranchants

comme des rasoirs

à la gorge du ciel

 

cg in Aujourd'hui est habitable

 

 

 

24/04/2017

Chobek - Stars

 

chobek- stars.jpg

Il faut stopper net la plainte, renouer le fil ténu, la corde de poussière, la corde d’étoiles, la sentir vibrer. C’est cela et rien d’autre, une vibration infime mais si puissante.

cg in le baume, le pire et la quintessence

 

 

 

22/04/2017

Eric Antoine

Eric Antoine_nSans-titreII.png

dans le clos des balançoires

au doux cliquetis de résine

il y a des bouffées de mensonges

le miel se défait au centre

des vergers dépouillés

 

cg in Aujourd'hui est habitable

 

 

 

 

 

28/03/2017

Kollasch - Die Quelle/La Source - 2017

Kollasch Die Quelle - La Source 2017_n.jpg

 

Où est la case poète ? S’il n’y a plus de place pour les arbres, les plantes, les oiseaux, les animaux, il n’y en a pas non plus pour les fous, les enfants, les mystiques et les poètes, tout ça c’est la même chose, tout ça est connecté directement à la source, la source vitale, la source de toute chose. Pur ressenti, pure perception, en résonance avec le monde des formes mais totale inadéquation avec celui des normes et des apparences. Il n’y a pas de mystère, tout est mystère et la normalité est une affreuse invention, réduction, supercherie.

cg in Le livre des sensations

 

 

 

25/03/2017

Chobek- The horns

chobek- the horns1.jpg

Souffle et serpent dans un fouillis de luminaires. Une éclaboussure de pluie dans un giron de pollen. De l’antique humus surgissent des langues, des chants et des cordes. Des sortilèges de cornes et d’équinoxes.

cg in Le poulpe et la pulpe (Cardère 2010)

 

 

 

Amandine Van Rey

 

Amandine Van Rey _1l.jpg

 


illusions urticantes

la jouissance

infinie

comme une drogue

une transe

 

un puits

 

cg in Histoires d'amour, histoire d'aimer

 

 

 

24/03/2017

Victor Nizovtzev

Victor Nizovtzev.jpg

flux et reflux attirance répulsion quelque chose qui nous tire nous attire vers le fond

avec ce bruit de serpent qui glisse sur des perles

ce chant de drap froissé et ces sirènes aussi belles que cruelles

cg in D'ombres

 

 

 

 

 

 

20/03/2017

Waldemar Strempler

Waldemar Strempler-0.jpg

 

Je veux être seule, je me sens seule, j’aime être seule, je me sens seule. J’ai des rêves de gamine, je me sens vieille, je suis habitée de colère, j’ai une coquille d’œuf pourri sur la tête. J’attends mon sauveur pour le dézinguer, ce sera forcément un menteur.

cg in Le livre des sensations

 

 

19/03/2017

Christian Edler

Christian Edler.jpg

 

Gouttes de plomb dans les poches, colifichets de sève grise dans les archives de l’oubli. Pauvre trafic de barbelés à moudre, toujours encore, la gencive rugueuse, la bouche en brouette. Il nous faut vivre pourtant sous le remblai de l’aorte. Le crâne éclaté, les perles scotchées. La moelle en feu en vérité derrière la vitre.

cg in Surréel des surrénales

 

 

 

Alessandro Sicioldr

alessandro sicioldr 05.jpg

 

?

 

une énigme

une énigm

une énig

une éni

une én

une é

une

un

u

?

 

cg in Bonzaïs hallucinogènes

(Gros Textes 2017)

 

 

 

Sylvie Coupé Thouron

Sylvie Coupé Thouron 30.jpg

La rumeur insolente des transhumances s’estompe.

Les amas de pierres expriment l’œuvre de l’oubli.

 

Je marche encore.

 

cg in Fugitive (Cardère 2014)

 

 

 

Ruth Alexander Nichols - Kid and caterpillar, 1920s

Ruth Alexander Nichols Kid and caterpillar, 1920s.jpg

 

Jardin du causse, étincelles d’herbe, ciel bleu nu, bout de bois, brindilles, feuilles, cailloux, graines. Trésors à foison, richesse du vivre. L’enfant près de ses mères ne connaît pas l’ennui, prend à l’une pour donner à l’autre, dépose un pétale dans mes cheveux, arrache un cheveu, le mêle à l’herbe ; chaque geste précieux. Terre prodigue, mère comblée, enfant reine en son royaume.

cg in Jardin du causse