Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/10/2020

Alain Etchepare - de la série La thébaïde

Alain Etchepare La thébaïde 6.jpg

 

Thébaïde

 

Elle est entrée en silence comme dans un bain d’huiles, quand les parfums se font médecine. Elle est entrée en silence et n’en est plus ressortie. Certains disent qu’elle s’est noyée, d’autres — mauvaises langues —, que le bain a refroidi. Tout cela est faux. Elle est entrée en silence et elle y a découvert un vaste univers, nul besoin de revenir puisque elle n’est même pas partie. Elle est simplement entrée. Entrée en silence. Les pieds léchés par les vagues, la place immense où il ne fait jamais nuit, pas plus que jour d’ailleurs, il y fait seulement un léger, un merveilleux, un dense silence. Elle y est entrée comme on entre dans son lit, comme on glisse en soi. Elle n’est pas partie. Elle est là, minuscule et immense, en silence.

 

cg in Le baume, le pire et la quintessence

 

 

 

 

 

 

 

15/10/2020

Zdzisław Beksiński - 1979

Zdzisław Beksiński 1979.jpg

 

La sève ruisselle. Son chant écorce l’univers

et la nuit frissonne en songeant au festin.

Nous voici disloqués. Éblouis, transis, illuminés.

 

Tout brûler et repartir, de déchirure en déchirure. Faisceaux d’un élan unique.

 

La toile se recréé. Perdre en apparence, gagner en vigilance.

 

cg in Les mots allumettes, Cardère éd. 2012

 

 

 

 

 

 

 

Karmax

Karmax 160_n.jpg

 

Ma maison est de traviole ? Tant mieux, les oiseaux en rigolent.

Ça, c’est le pied de nez rouge, qui tache si on insiste. La caracole du clown.

 

cg in Celle qui manque

 

 

 

 

 

 

12/10/2020

Jonk

 

Jonk__silo880.jpg

 

il ne peut y avoir de grandes visions neuves, que des redites, des espoirs lancés au ciel ou semés en terre, qui retombent en pluie ou en missiles, qui poussent ou crèvent, il ne peut y avoir qu'une multitude de petites visions, en espérant que chacune d'elle soit à la fois unique et universelle, une multitude de petites actions qu'il faudrait belles, justes et bonnes.

 

cg in (c)Ourse bipolaire

 

 

 

 

10/10/2020

Amy Weil

Amy Weil.jpg

 

Découper en petits morceaux ridicules l’exaspération,

le sentiment d’absurdité grandissant au fur et à mesure

que le temps compte nos chutes.

 

cg in à la loupe, tout est rituel

 

 

 

Rostislav Košťál

Rostislav Košťál.jpg

 

le corps comme

un vieux livre

dont les pages

jaunissent

combien encore

à tourner ?

l’horloge bloquée

sur l’heure de

la décrépitude

un demi siècle

a sonné

le cœur pourtant

semble solide

dessinées sur les pages

des cartes de territoires

s’en retournent en jachère

la terre appelle la chair

quelques poèmes peut-être

dont l’encre s’efface

des partitions de frissons

d’exultations

et puis des pages sales

des pages piquées

de chagrins

quelques grandes auréoles

noires sur des pages

muettes

des pages trouées

des pages envolées

aussi

qu’on ne retrouvera

plus jamais

des pages qui tremblent

sous le vent qui les tourne

et voudrait les arracher

 

cg in Vieillir

 

 

Antony Gormley - De la série "Connection" - Aniline dye

Antony Gormley - De la série Connection - Aniline dye (1).jpg

 

L’argile au feu a éclaté, le sang en bouillon a coulé.

 

L’homme abattu s’est mis à ramper.

Son empreinte n’est pas lisse comme celle du serpent.

 

cg in Chroniques du hamac

 

 

 

Antony Gormley - De la série "Connection" - Aniline dye

Antony Gormley - Anline dye.jpg

La chair exposée aux rayonnements, aux radiations a noirci. La peau depuis longtemps est tombée en lambeaux de pluie, en parchemins, en poussières. Le verbe a été effacé des mémoires. La mémoire n’est plus qu’une passoire, elle n’est plus que le trou par où filent les étoiles.

Fumigènes, effraction, sentier. Voir derrière les choses, lire derrière les mots, entendre les sons entre les sons.

 

cg in Chroniques du hamac

 

 

09/10/2020

Agim Sulaj

Agim Sulaj .jpg

 

L’enfance devrait être un paradis, toutes les enfances, un paradis de sensations où apprendre est un jeu permanent. Mes pensées vont vers les enfants des guerres, les enfants des exils, les enfants de la violence, les enfants de la peur et de la misère,  mes pensées vont à toutes les enfances détruites. Quelle douleur, quelle insupportable douleur et quelle monumentale impuissance.

 

cg in Le livre des sensations

 

 

 

07/10/2020

Andrea Kowch - In the hollow

 

ANDREA KOWCH- in-the-hollow6.jpg

 

mon cœur dormait toujours

bercé par une chanson

de celles que l’on fredonne

sans y faire attention

mon cœur bien tranquille

dans ses brumes d’automne

paré pour un hiver définitif

 

cg in Vieillir

 

 

 

 

 

06/10/2020

Carmen Spitznagel

Carmen Spitznagel  unnamed.jpg

 

Comme une folle à l’asile, je regarde derrière la vitre la mésange bleue.

 

La folle pleure, la folle pleure et la vie revient, circule, va toujours. Rejoint les puits vertiges qui s’ouvrent dans la lande grise. La beauté naît toujours d’une monstruosité.

 

Sortir de la délectation du marasme. Marre, amarre, démarre.

Ne pas retenir. Ne pas protéger.

 

Portion secrète d’outre-moi, mes pas perdus dans la salle des brumes.

 

Ma part obscure serait-elle trop dense ?  J’ai toujours cherché asile.

 

cg in Celle qui manque

 

 

 

04/10/2020

Clo Hamelin

Clo Hamelin.png

 

Apprendre à tisser des toiles, à capter la rosée.

Manger l’herbe neuve. Faire de sa vie un art d’aimer.

 

cg in Celle qui manque

 

 

 

 

 

Alain Etchepare - Corrent #13 - Cascade de Salins - 2019

Alain Etchepare Corrent #13 Cascade de Salins 2019.jpg

 

complices inassouvis

d’un chant de pluie  

nous déshabillons la beauté

cherchons des pierres de lave

 couchons à même la source

buvons aux cascades

 

cg in Des volcans sur la lune

 

 

 

30/09/2020

La Dame endormie - Hypogée de Hal Saflieni - île de Malte - env. 3000 ans av. JC

La Dame endormie  Hypogée de Hal Saflieni île de Malte 5000 ans.jpg

 

Moi je voudrais être nue

là où ta lumière danse

je voudrais être ton levain d’amour

la calligraphie conjointe de tes courbes

être sur tes côtes une vague endormie

entre tes doigts le pli d’un paysage mûr

 

Oublier pour un temps

les reptations aveugles

des marées humaines

 

cg in Universelle

 

 

 

 

29/09/2020

Clo Hamelin

Clo Hamelin Erruption huile de lin et pigments.jpg

 

SOLAIRE

 

Fleur parmi les fleurs
se tourner ouverte
vers la lumière

dans la brèche
laisser couler le miel
l'âme est une abeille

les seins blancs
les cheveux
tout autant

femme
éclosion d'amour
en bouche

sur mes hanches
le feu des parfums
jus et pollen

et le poison
dans le creux
la juste dose

 

cg in Des volcans sur la lune