Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/03/2016

James Wheeler

James Wheeler.jpg

Je ne suis peut être qu’une ruine

mais il y a peut être un trésor encore enfoui à découvrir.

 

cg in Journal 1999

 

 

 

25/03/2016

Margrethe Mather - House of Cards - 1930

Margrethe Mather, William Billy Justema House of Cards 1930 .jpg

 

TOUR DE CARTES

 

mon tombeur tombe à pic

mon tombeur tombe à cœur

à ras du trèfle sur le carreau

c’est le neuf qui ramasse

la dame se retire

avec le joker

le roi pique une colère

c’est un peu cavalier sire

juste une partie pour rire !

 

cg 1999

 

 

 

21/03/2016

Torii Kotondo

Torii Kotondo 5.jpg

 

Sortir de sa tête, descendre dans le corps, l’habiter entièrement jusqu’à l’extrémité des doigts, les orteils, le moindre cheveu devient une antenne. La peau respire, brille comme les plantes. Cette envie de se retourner envers, endroit, comme un gant pour sentir encore et encore plus avec la chair, les veines, les organes et les muscles, les os. Sentir à quel point nous sommes fait de la même étoffe que les fleurs, les nuages, le vent, la pluie et que nos limites ne sont là que pour jouir de toutes les sensations possibles.

 

cg in Le livre des sensations

 

 

 

 

 

16/03/2016

Simon Schubert - 2015

simon schubert 2015.jpg

 

comme un rideau sur le ciel

la peau se ride sur les os

la fourche du temps

nous fait le coup de foudre

la bouche de paille

appelle la flamme

l’or des spasmes

et puis fumée.

 

cg in Des volcans sur la lune

 

 

 

Louis Icart - L'écran

Louis Icart L'écran.png

 

Dépouille-moi

incise-moi tisonne

bourrasque-moi

averse-moi

dresse ta torche de joie

en ces lieux pour des siècles

je serai ton puits d’intuitions

ton estuaire de nuit

 

cg in Des volcans sur la lune

 

 

 

10/03/2016

Nick Brandt

NICK BRANDT.jpg

 

La nuit aux yeux d’onça les observe, les couve de désir phosphorescent,

de douceur oppressante.

 

in Sursis

 

 

 

 

04/03/2016

Alex Depue

alex depue1.jpg

 

un sourire un fou-rire

une étreinte une fusée

des étoiles plein les yeux

vivants à hurler

en rêve on en crève

 

cg in Histoires d'amour, histoire d'aimer

 

 

 

29/02/2016

Francisco de Goya - Le chien

Francisco de Goya Le chien_o.jpg

trois larmes de chien

et un abime cousu

au fond de la poche

 

cg in Aujourd'hui est habitable

 

 

 

 

24/02/2016

Garth Knight

Garth Knight (2).jpg

 

nœuds qui enserrent

arbre de chair

splendide suspendue

captive captivée

les courbes s’évadent

du corps entravé

 

cg in Des volcans sur la lune

 

 

22/02/2016

Norman Ackroyd - Snow at Coniston - 1998

Norman Ackroyd Snow-at-Coniston 1998.jpg

 

Oublier les mots, manger les mots. Chamade des nerfs. Neige majuscule.

Césure magicienne, le geste qui ouvre la mer.

 

cg in Le poulpe et la pulpe (Cardère 2010)

 

 

 

17/02/2016

Kasia Derwinska

Kasia Derwinska_nfoto.jpg

 

Il me faut marcher, lâcher les simulacres.

 

Me sauver inachevée. Ravaler la fièvre.

Dissoudre son feu dans ma bouche.

 

Sous la cendre, les diseuses tordent leurs mains vers le ciel transparent.

Des néants, des malaises, des oraisons comme des hologrammes.

 

cg in Fugitive (Cardère 2014)

 

 

 

16/02/2016

Auteur inconnu

99_n.jpg

 

LAPSUS

 J’aime quand je lis et me trompe, (ça fonctionne aussi avec l’ « écrire »), quand je lis un mot à la place d’un autre. Ainsi lire que la fibre poétique a toujours ému les ânes, en place d’âmes, ça me plait.

 

cg in Complainte du poète

 

 

 

15/02/2016

Kasia Derwinska

Kasia-Derwinska16.jpg

 

sous les accords d'un violoncelle

la chair rougit comme jouvencelle

quel est le prix d'une ritournelle ?

 

cg in Histoires d'amour, histoire d'aimer

 

 

 

John Sokol - Saint Jerome lost in the wilderness_

John Sokol saint jerome lost in the wilderness_.jpg

Ici est le pays sauvage, le pays solitude.

On s’y sent parfois plus près du cœur.

 

Ici est le pays caillasse, la terre rare et pauvre n’y retient pas la pluie. Le soleil y polit ses os, le sang se calcifie, le cœur ralentit, la parole s’épuise. Le regard se creuse pour accueillir ce que les mains ne savent retenir.

 

cg in Chroniques du hamac, 2008

 

 

 

13/02/2016

Gustavo Díaz Sosa - série del otro lado del muro - 2009

Gustavo Díaz Sosa  série del otro lado del muro 2009.jpg

 

La misanthropie me guette. L’élan et le mur, l’espace entre les deux est de plus en plus mince. Restent les territoires du rêve à arpenter de jour comme de nuit.

 

cg in (c)Ourse bipolaire