Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/06/2013

James McPartlin - Little Red Riding Hood

Little Red Riding Hood by James McPartlin. jpg.jpg

 

La mémoire assouplit les courbes du cuir mais les loups ont disparus.

L’enclos, l’humus, le sel rouge. Feinte des forêts, la rosée… est sans issue.

 

Sous le murmure de la glaise, ne bruissent que les stigmates de papier.

Les vendanges sont souillées d’encre.

 

 

cg in Fugitive

24/06/2013

Flor Garduño - Erupcion, Volcan Pacaya, Guatemala, 1989

flor garduno erupcion volcan Pacaya guatemala 1989.jpg

 

 

Pèse sur moi que je devienne volcan,

je sucerai doucement ta langue brûlée

et de ton bâton tu me feras étoile.

 

cg in Chroniques du hamac, 2008

 

 

 

22/06/2013

Leslie Ann O'Dell - Sublimation

leslie_ann_o_dell sublimation.jpg

  

RÉSONANCE

 

 

Papillons précieux

Sur tes joues pâles

Bouquet délicieux

 

Le cœur, le cœur

En plein, touché

Une flèche

 

Une fleur

S'est glissée

A vibré juste

 

Entre mes doigts

 

 

Cg, 1996

in Tobogan de velours

 

 

 

21/06/2013

Linda Bergkvist

Linda Bergkvist.jpg

 

 les songes embrumés

salivent sur les murs

traces lunaires

feuilles froissées

les tiges tremblent

profonde morsure

lente succion

de l’indigo des nuits
 
 
cg 2001
in Toboggan de velours
 
 

 

 

 

Levalet - Le seuil

Levalet-le-seuil-.jpg

 

Des mains se tendent naturellement sans calcul.
Les poètes doivent savoir que les poètes sont fragiles.

J’ai tellement peur parfois quand je crois me rendre compte…

Rendre, se rendre, se vomir, rendre des comptes, rendre l’âme et la monnaie.

L’image injecte sa dose d’encre noire. Se débarrasser de cette colère, se libérer du soi cagoulé. Se traquer pour surprendre le menteur en nous, celui qui ruse, qui trompe, nous fait danser la saint-guy.

Les poètes comme les chamanes trompent leur sens, trempent leur sang dans la plume. Cet état de poésie devient soudain le seuil, la porte, la clé, un couloir secret, un raccourci vers un improbable big bang.

 

cg in Chroniques du hamac, 2008

 

19/06/2013

Ariko Inaoka

Ariko Inaoka o2.png

 

DE BAS EN HAUT

 

déserts rugueux

sous les paupières

visages

espoirs troués

de mille cris d'oiseaux

une étoile

haut dans le ciel

une étoile

brille encore

 

in Mon collier de sel

 

Leslie Ann O'Dell

Leslie Ann O'Dell .jpg

 

 

J’AI TOUT BU

 

j’ai aimé des hommes

aux hématomes de l’aube

qui léchaient le mordant

de ma robe

la saignée

de mes sueurs

 

j’ai vu

le ciseau tomber

la tombe et l’oiseau

tomber mes os

mon corps mûr

écrasé

 

le lait vert

de la peur

à genoux la vérité

la queue de la ciguë

j’ai sucé

 

senti la corde

des âges

le virage de la mort

qui dévisage

 

j’ai tiré

à vue

à bout portant

 

j’ai tiré

la moelle

le sang

 

et j’ai tout bu

 

 

cg in Ombromanie (Encres Vives 2007)

18/06/2013

Elena Oganesyan

Elena Oganesyan0.jpg

 

Je picore la nuit, déploie la nef thoracique.

Le sang des vivaces entre en symbiose avec le temple de brindilles.

 

 

cg in Fugitive (Cardère 2014)

 

 

 

 

17/06/2013

Ari Liimataisen - Anno domino, 2001

Ari Liimataisen Anno domino 2001.jpg

 

A FAIRE VOMIR LES VOLCANS

  

Quand les galaxies frissonnent

Agitent leurs grands bras

Dans le creux de l’argile

L’empreinte de nos doigts

Quand les cloches font vibrer

Le fond lourd des vallées

Que les gens se jettent à terre

Que rougissent les rivières

 

Qui sont ces enfants nus qui courent au-devant

Des fleurs plein la bouche et des ailes

Des ailes de mouche ?

 

Quand le feu brûle au-dedans

Que les cieux se lacèrent

S’ouvrent s’immolent

Dans un opéra de sang

Quand les corbeaux marchent en ligne

Que l’aigle marche au pas

 

Qui sont ces vieillards qui portent dans leurs serres

Ces infinis chapelets de petits crânes blancs ?

 

Qui sont ces crapauds

Qui sont ces crapules

Que jamais un baiser

Ne pourra racheter ?

 

 

cg in Pandemonium II, livre d'artiste

 

 

13/06/2013

Ari Liimataisen - Craving for gold, 2001

Ari Liimataisen Craving for gold 2001.jpg

 

 A l’envers fluide du vertige, respirer un oiseau, battre la peau des tympans.

 

 Pluie visqueuse, trop palpable.

J’ai mal à elles, mal à eux.

 

Illusions. Ne pas être touchée par le malheur, la massue, le missile qui s’abat sur toi autre moi.

 

Chaque coup, blessure, torture sont portés à ton ardoise,

Homme qui au galop voudrait fuir tes propres jambes.

 

Arrête la main, le bras, le pouvoir de celui qui frappe !

Arrête de frapper, arrête la bouche, le mensonge !

 

Tais-toi !

Tais-moi.

 

Et mâchons nos poulpes.

 

 

CG in Le poulpe et la pulpe (Cardère 2012)

Ari Liimataisen - Irrational director, 2006

Ari Liimataisen irrational director 2006.jpg

 

Programme Pinocchio. L’humain doit disparaître, seules doivent demeurer les panoplies.

 

La fatalité est une arme de contrôle massif. Un bain de ciguë où clapotent les siècles.

Les fils à couper sont intégrés, il faut donc les chercher à l’intérieur.

 

cg in Le poulpe et la pulpe (Cardère 2011)

 

Lauren K. Cannon - Summon infinity

lauren-k-cannon  summon-infinity-by.jpg

 

 

LE RETOUR

 

C'est une longue histoire

Qui ne fait pas un pli

Au fond de ma mémoire

Couchée dans son lit

 

Elle vient de si loin

Cette étrange étoile

Un soleil éteint

Qui a mis les voiles !

 

Un caillou d'obsessions

Des cercles sur l'eau

Combien de vibrations

Inscrites sous la peau?

 

cg 1995

in Trans(e)fusées

 

 

12/06/2013

Centre galactique de la Voix lactée, par la NASA

Centre galactique de la Voix lactée. Nasa.jpg

 

Voltige de lunes dans les ténèbres tamisées.

Visions éclatées de l’oracle.

 

Je vois l’ange tatoué d’éclipses.

L’âpre déchirement tellurique.

 

cg in Fugitive (Cardère, mars 2014)

 

 

 

 

 

11/06/2013

Evgeniy Shaman - The cell

Evgeniy Shaman the cell.jpg

 

FÛTILEMENT VOTRE

 

 

Un brin de folie clandestine en guise de corde

Les parois du rêve sont glissantes

 

 

Si par mégarde je m’approche trop de toi, tu me fais signe

Et je me prosterne, avec des oiseaux plein les poches

 

 

L’égalité des chances est une idée saugrenue

Le bonheur peut soudain faire mal à la tête

 

 

Que peut-on dire quand tout a été dit ?

Un mensonge

 

 

Qu’est ce qu’un amour offert si tendrement ?

Une fleur sur un champ de bataille ?

 

 

Et qu’est-ce qu’un amoureux

Sinon un terrien ivre

Sur une étoile filante

 

 

Baiser n’est qu’une façon distinguée de passer un samedi soir

Mais le cœur naufragé est un cercle qui ne se définit pas.

 

 

CG 2001

in Tobogan de velours

 

Dima Chatrov

 

dima chatrov cc.jpg

 

Qui empile les constructions mentales, mathématiquement est foutu.  

 

 

Rien à atteindre sinon le hors d’atteinte. L’essence du rêve.

Un pli imaginaire, un sein de coquillage.

 

Tenter de fixer à l’encre de chine, l’extase insolente du fossile.

 

 

Cg in Le poulpe et la pulpe (Cardère 2011)