Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/12/2017

Jean Bédard

 

Renaître, c’est facile, cela consiste à mettre le pied dans l’aube.

 

in Marguerite de Porète

 

 

24/12/2017

Jean Bédard

 

On ne se lasse pas de regarder la vie cyclique et mystérieuse qui déroule ses inventions devant nous. On devient ridicule à force de réinventer des mots pour dire et tenter de conserver l’étonnement. S’il y a un miracle incompréhensible sur toute la terre, c’est que la vie finisse par nous apparaître naturelle.

 

in Marguerite de Porète

 

 

22/12/2017

Jean Bédard

 

Le pouvoir n’a de pouvoir que sur ce qui n’est plus vivant,

ce qui ne résiste plus,ne pense plus et ne se transforme plus.

 

in Marguerite de Porète

 

 

 

Étienne de La Boétie

 

La nature de l'homme est d'être libre et de vouloir l'être, mais il prend facilement un autre pli lorsque l'éducation le lui donne [...] Ainsi, la première raison de la servitude volontaire, c'est l'habitude. Ils disent qu'ils ont toujours été sujets, que leurs pères ont vécu ainsi. Ils pensent qu'ils sont tenus d'endurer le mal, s'en persuadent par des exemples et consolident eux-mêmes, par la durée, la possession de ceux qui les tyrannisent.

 

in Discours de la servitude volontaire (1549)

 

 

 

Jean Bédard

 

Ils ont peur de la vie, ce qu’ils aiment, c’est la mort, pas la vraie mort,  mais la mort telle qu’ils l’imaginent, je veux dire la rigidité des pierres. C’est ça, leur amour de la mort : un attachement renfrogné à des modèles immuables.

in Marguerite de Porète

 

 

 

Carl Gustav Jung

 

Penser est difficile, c'est pourquoi la plupart se font juges.

 

 

 

21/12/2017

Paul Vincensini

 

L'hiver mes doux enfants est en nous oui en nous
Cette cul de buée
(sur cette fumier de vitre)
M'empêche de voir ces grands cons d'arbres.

 

in D'herbe noire

 

 

 

 

Oscar Wilde

1506624_10205712205542776_3487602327180948973_n.jpg

 

 

19/12/2017

Jean Bédard

 

Ce roulement de la vie s’avançait par vagues vers un horizon lointain où il se nourrissait de feu céleste, des éléments les plus subtils de la création, c’est ce que l’on disait. On voyait d’ailleurs sortir la flamme par le trou des étoiles, cette flamme qui fait bouillir les eaux du firmament afin de les garder au-dessus du chaudron cosmique.

 

in Marguerite de Porète

 

 

 

Jean Cocteau

 

Si le feu brûlait votre maison. Qu'emporteriez vous ?
- j'emporterais le feu.

 

 

18/12/2017

Zoo Project

 

2066627834.jpg

Merci à jlmi !

 

 

15/12/2017

Jean Bédard

 

Cela se meut dans un savoir complet, jouissant de sa propre ondulation à travers les nœuds de la nuit et les dénouements de la lumière. Langoureux mouvement où l’exubérance toujours gagne sur la nostalgie inévitable des retombées dans l’inconscience.

 

in Marguerite de Porète

 

 

Jean Bédard

 

Il ne s’agit pas de copier la mesquine hiérarchie des hommes, mais de retrouver le royaume, je veux dire le champs qui est là sous nos pieds, couvert d’herbes et de fleurs…

 

in Marguerite de Porète

 

 

 

 

 

 

Jean Bédard

 

Des lueurs ricochaient sur les troncs d’arbre. J’eus tout à coup la conviction, la certitude, que tout le travail à réaliser en ce monde était l’affaire du soleil et de sa lumière

 

in Marguerite de Porète

 

 

 

 

14/12/2017

Miguel Espejo

 

 

le corbeau noir

se regarde avec perplexité

dans le pré couvert de neige