Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/03/2014

Christian Bobin

 

La vérité est ce qui brûle. La vérité est moins dans la parole que dans les yeux, les mains et le silence. La vérité, ce sont des yeux et des mains qui brûlent en silence. 

 

in La présence pure

 

 

Maxence Fermine

 

C'est ce que je veux faire.

Je veux apprendre à regarder passer le temps. 

 
in Neige

 

 

Jean-Marie Gourio

 

 

C'est la campagne qui donne l'oxygène des villes.

- Mais non, c'est bien trop loin.

 

in L'intégrale des brèves de comptoir 1992-1993

 

 

Christian Bobin

 

Lire, sommeiller, marcher, ne penser à rien, laisser les lumières du ciel pâlir sur la tapisserie des murs.

 

in Une petite robe de fête

 

 

Christian Bobin

 

l'amour du temps perdu. Le temps perdu est comme le pain oublié sur la table, le pain sec. On peut le donner aux moineaux. On peut aussi le jeter. On peut encore le manger, comme dans l'enfance le pain perdu: trempé dans du lait pour l'adoucir, recouvert de jaune d'oeuf et de sucre, et cuit dans une poêle. Il n'est pas perdu, le pain perdu, puisqu'on le mange. Il n'est pas perdu, le temps perdu, puisqu'on y touche à la fin des temps et qu'on y mange sa mort, à chaque seconde, à chaque bouchée. Le temps perdu est le temps abondant, nourricier.

 

in La part manquante

 

 

Jacques Prévert

 

La vie est une cerise. La mort est un noyau. L'amour un cerisier.

 

 

 

Dennis Lehane

 

La politique, pour lui, c'était un peu comme une chouette cabane dans les arbres : une fois à l'intérieur avec les petits caïds du voisinage, il suffisait de retirer l'échelle pour laisser en bas tous les crétins.

 

in Ténèbres prenez-moi la main

 

 

Edgar Morin

 

Le merveilleux et l'horrible sont entre-accroupis

dans le noyau de toutes choses...

 

in Le vif du sujet

 

 

Cathy Garcia - Aven Armand

aven armand (5).JPG

René Char

 

L’impossible nous ne l’atteignons pas,

il nous sert de lanterne.

 

 

 

 

Eugène Ionesco

 

 

Je peux vivre dans l'immensité transparente du vide

 

in Le Roi se meurt

 

 

Albert Camus

 

Ce monde, tel qu'il est fait, n'est pas supportable. J'ai donc besoin de la lune, ou du bonheur, ou de l'immortalité, de quelque chose qui soit dément peut-être, mais qui ne soit pas de ce monde.

 

in Caligula

 

 

Woody Allen

 

 Il ne fait aucun doute qu'il existe un monde invisible. Cependant, il est permis de se demander à quelle distance il se trouve du centre-ville et jusqu'à quelle heure il est ouvert.

 

in Dieu, Shakespeare... et moi

 

 

Fatou Diome

 

On ne se retourne pas quand on marche sur la corde du rêve

 

in Le ventre de l’Atlantique

 

 

Li Po

 

 

 

Nous nous asseyons ensemble

 

Le rivière et moi

 

Jusqu’à ce qu’il ne reste plus que la rivière