Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/01/2016

Romain Gary

 

Il s'assit et regarda les militaires. Les Russes, les Américains. Les miens, les tiens, les nôtres, les leurs. Tous ces petits napoléons de merde. Sans oublier les savants et leur génie de merde. Ce n'est pas de génie que le monde manquait, c'est de limites au génie.

 

in Charge d'âme

 

 

Paul Guiot

 

ILS constatent simplement

Que Dieu est pour la peine de mort

 

 in Mais qui sont-ils ? Minicrobe 33

 

 

 

Saïd Mohamed

 

Difficile de vivre en ignorant son ombre, elle se tord et crie si on marche dessus.

 

in L’éponge des mots

 

 

Luis Sepúlveda

 

Lire ou écrire, c’est une façon de prendre la fuite, la plus pure et la plus légitime des évasions. On en ressort plus forts, régénérés et peut-être meilleurs. Au fond et malgré tant de théories littéraires, nous autres écrivains nous sommes comme ces personnages du cinéma muet qui mettaient une lime dans un gâteau pour permettre au prisonnier de scier les barreaux de sa cellule. Nous favorisons des fugues temporaires. 

 

in Dernières nouvelles du Sud

 

 

 

10/01/2016

Jean Dif

 

ces grands buveurs de brouillard

ces gorges ivres de silence

et de cailloux

Ici

la terre levée est comme ébouriffée de nuit

 

 in Sous les couteaux des horloges

 

 

09/01/2016

Carmelo Marchetta

 

Dans notre monde occidental, la seule chose qui relie réellement les hommes entre eux relève davantage de la tuyauterie ou du câblage.

 in Microbe n°68 (+1)

 

 

 

Serge Pey

 

Avec ce que tu fais de ta langue,

je te dirai ce que tu fais de ta société

 

 

 

Louis Raoul

 

J’aimerais bien partir d’ici

Retrouver l’empreinte d’une crinière

Dans le vent

Un galop d’avant la parole

Il me suffirait pour cela

De siffler

Lascaux

Un cheval y manquerait. 

 

in Triptyque du veilleur

 

 

08/01/2016

Philippe Vidal

 

Quand je suis arrivé

C’était à peu près comme ça

Je n’ai pas trouvé ça très intéressant

J’ai pensé partons et j’ai fait demi-tour

Mais je n’étais venu par aucun chemin

Je n’étais pas venu du tout

J’avais toujours été là

 

in Traction Brabant 53

 

 

 

Anne Jullien

 

le poète est un bestiaire monstrueux un zoo une réserve naturelle une pampa à nu d’improbables croisements ensauvagent la nuit, une banquise lézardée où le blanc et le sang s’empoignent dans les silences

 

 in Les yeux des chiens

 

 

Paul Guiot

 

ILS

Tombent amoureux

Comme pour rire

 

ILS

disent que ce n`est pas drôle

 

in Mais qui sont-ils ? Minicrobe 33

 

 

 

Diane meunier

 

 

Et ses poèmes lie-de-vin

 

de fond de bouteilles

 

avec ses visions ahuries

 

qui grimpent au mur comme des souris

 

 

 

Jean Dif

 

Je pèse mes chaînes

Je savoure mes poisons

et l’eau simple des gouttières

fait des trous dans ma maison

 

 in Sous les couteaux des horloges

 

 

 

Cioran

 

Sur le plan spirituel, toute douleur est une chance ; sur le plan spirituel seulement 

 

in pensées étranglées

 

 

 

Muriel Modély

 

Sur le lit

Le temps file

Comme une souris grise

Il grignote des dents

Des glottes et des rêves

 

in Penser maillée