Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/12/2015

Mahmoud Darwich

 

Nous avons marché pieds nus pour toucher l'âme des gravats, et nus, nous avons marché afin que l'âme des vents nous habille de femmes qui nous renvoient les dons de la nature.

 

in Au dernier soir sur cette terre

 

 

 

07:57 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

17/12/2015

Roger-Gilbert Lecomte

 

L'aube froide
Des ténèbres pâles
Inonde les pôles
Du ciel et de la chair

 

in Sacre et massacre de l’amour

 

 

 

 

21:48 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Colette Andriot

 

Toi

tu es un cri

une brûlure

un chardon bleu

dans l’ombre de ta

souffrance

jamais en repos

Tu te cognes au temps

au manque

Ce grand creux

en toi

jamais comblé

Tu ignores la rondeur

la douceur d’un geste

offert

ta tendresse

est une ligne brisée

Dans le bleu de tes yeux

se consume

un noyau dur

que rien ne dénouera

 

 

in au coin d’une rue

 

 

21:32 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Jean Dif

 

L’ivrogne et l’enfant titubent

On boit jusqu’à l’innocence

Alors pourquoi sans fin

faut-il presser l’abcès

exprimer retrancher  polir

à la poursuite d’une aile

qui ne délivre pas

du temps où on s’enlise

 

in Sous les couteaux des horloges

 

 

 

08:12 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Guy Chaty

 

des ombres furtives tissaient d’étranges besognes

 

 

08:05 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (1)

16/12/2015

Maxence Fermine

 

Au dehors, pas un souffle de vent. Pas un bruit. Un ciel comme une toile peinte, nuit noire piquetée d'étoiles pareille à une mer étale au milieu de laquelle une lune d'or aurait jeté l'ancre. 


  in Tango Massaï

 

 

21:37 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Ile Eniger

 

Toujours le sens de l’épine et de l’épure. La croisée des mondes, sa lumière sur les vignes. L’étrange voix d’air par la bouche des feuilles. La traverse des nuits empruntées chaque soir. La neige gantée qui recoud les terres. Le ruisseau d’impatience en ses chaussures d’eau. La petite robe rouge dans la vigueur du jour. L’homme qui rentre par le chemin du soir. L’odeur chauffée des sueurs. Ces choses maintes fois dites, faites. La vie dans ce méli-mélo qui va sans instructions. Est-ce là le battement sidéral du panier quotidien ? L’ange a un rire d’alouette quand il ne répond pas.

 

 

21:32 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Ji-Gen

 

 

Le son des cailloux

 Entre les dents du râteau

 Creuse le silence

 

 

 

21:24 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (1)

Patrick Devaux

 

quand

 

 

 tombe

la nuit

 noire

 

  

l’aile

 blanche

 

  

en

 silence

 

  

se libère

 des ronciers

 

 

in l’archiviste du brouillard

 

 

 

20:59 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Joseph Beaude

 

 

Les grives ébouriffées délaissent le chant pour le pain.

Le balcon enneigé retient leur prose fragile.

 

in Il neige

 

 

 

 

18:56 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Patrick Devaux

 

 

Victoire du mauve, des bleus outremer, silence des flaques noires.

 

Absence d’oiseaux, surtout.

 

Angoisse d’étoiles.

 

 

in Les mouettes d’Ostende

 

 

 

 

 

08:50 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

15/12/2015

Éric Barbier

 

retrouver une distance

se tenir sur le fil

encore lâche du jour 

 

s’y dresser encore à nu

dans l’équilibre empierré de la mémoire

 

in Promesse achevée à bras nus

 

 

 

18:31 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Proverbe malgache

 

Un sage qui se dispute avec un imbécile ne récolte que de la fatigue

 

 

18:19 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Jean Dif

 

Les rencontres m’effraient

et pourtant je le sais

qu’on ne lave bien son âme

que dans le regard d’autrui

 

in Sous les couteaux des horloges

 

 

18:17 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Saïd Mohamed

 

Il n’est de sommeil plus puissant

Que notre intelligence à ne pas vivre

 

in L’éponge des mots

 

 

 

14:03 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (2)