Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/11/2015

Jean Michel Bongiraud

 

 

Les océans chantent en silence loin des côtes

Ils monologuent au creux des vagues

Et miment le vent solaire dans leurs rêves.

 

in Pour retendre l’arc de l’univers

 

 

21:43 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Pierre Gamarre

 

et tu t’approcheras de la mer

dans un habit de salicorne et de roseaux

et tu regarderas ces femmes saintes

qui marchent sur les flots

et tu verras leurs yeux,

tu toucheras leurs mains,

elles auront des ceintures de sel,

des chevelures de caravanes

qui fuient dans les déserts du ciel.

 

in Romances de Garonne

 

 

 

21:35 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Romain Gary

 

Nous crevons de faiblesse, et cela permet tous les espoirs. La faiblesse a toujours vécu d'imagination. La force n'a jamais rien inventé, parce qu'elle croit se suffire. C'est toujours la faiblesse qui a du génie.

 

in Clair de femme

 

 

08:48 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

29/11/2015

Jean-Michel Bongiraud

 

 

Et je nettoie les lampes

au fond des impasses

mon sang perd sa verticalité

au milieu des broussailles

 

in Sang & Broussailles

 

 

 

21:53 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

28/11/2015

Frédérique de Carvalho

 

Doucement de sève et de sang l’oreille collée aux arbres doucement de serments sous les pierres doucement de ventre et de murmure le baiser dans la sente l’eau filante des mains

 

in Shangrilah paysage

 

 

17:18 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

27/11/2015

Emily Dickinson

 

Prenez-moi tout mais laissez-moi l'extase 

et je serai plus riche que mes semblables.

 

 

 

 

 

14:34 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Jacques Canut

 

 

Dans la couleur de l’abeille

 le frémissement

 du miel.

 

  

in Clins d’œil

 

 

 

 

14:28 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

26/11/2015

Bashô

 

Tous les mouvements

 

du cœur dans un seul frisson

 

de saule pleureur

 

 

 

 

 

 

 

22:03 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Chant inuit, Canada

 

Il y a de la joie à sentir la chaleur. Viens dans le grand monde et vois le soleil.

Suis les traces des anciens pas dans la nuit d'été.

Il y a de la peur à sentir le froid. Viens dans le grand monde et vois la lune.

Maintenant nouvelle lune, maintenant pleine lune.

Suis les traces des anciens pas dans la nuit d'hiver.

 

 

 

21:59 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Joël Jaquet

 

L’homme est né simplement

 Pour tomber

  

…ne plus jamais se relever, une lance dans le dos

  

Le feu, l’arc, et sous le masque, la cicatrice ouverte  sur les étoiles,

tout ce qui lui a été appris, lui a été ravi par le flot impétueux du fossé,

 alors pourquoi continue-t-il à changer toujours les pierres de place ?

 

 

 

19:38 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Delphine Gest

 

 

On a croisé l’enfant qui dodeline de la tête dans le désert des églises poussiéreuses.

On a lâché une pièce : il dodeline de plus belle

 

Commerce des sourires, des rouges à lèvres élastiques, des parures lisses et conformes

 

La rue se maquille, agitée par ses poches pleines de punaises, et ses trottoirs engainés dans leurs courses, où l’entrain se consomme en coups de vent

 

 

in A travers l’écran (Traction Brabant n°40)

 

 

 

10:17 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

25/11/2015

Marlène Tissot

 

Je ne sais pas ce qui m’a semblé le plus étrange

qu’elle appelle son chien « Amour » d’une voix tendre

ou qu’elle s’adresse à son mari en aboyant ?

 

 

 

21:45 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Vincent Van Gogh

 

Car voilà : on a supposé la terre plate. C'était vrai elle l'est encore aujourd'hui, de Paris à Asnières par exemple. Seulement n'empêche pas que la science prouve que la terre est surtout ronde. Ce qu'actuellement personne ne conteste. Or, actuellement, on en est encore, malgré ça, à croire que la vie est plate et va de la naissance à la mort. 

in Lettre à Emile Bernard, Arles 1888

 

 

 

19:49 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

24/11/2015

Éric Barbier

 

J’erre dans la démesurée douceur

du songe 

 

in Promesse achevée à bras nus

 

 

 

19:54 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Georges Cathalo

 

il ne lui reste pour amis

que quelques graminées

le merle espiègle du jardin

un crapaud sous une murette

un mimosa fragile

et les buissons ardents

qui ont tout vu tout entendu

et qui se souviennent

 

 in Quotidiennes pour oublier

 

 

 

11:50 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)