Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/12/2015

Tshanyang Gyatsho

 

Rivière lente lente, les pensées des poissons s'étirent et s'étirent,

ces pensées indécises leur sont un bien-être du corps et de l'esprit !

 

 

 

08:43 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

03/12/2015

Daniel Boulanger

 

 

Retouche à l’aube

 

  un chien flaire le bas du ciel

 et lève l’ombre oubliée sous un arbre

 la lumière enfant renoue sa sandale

 les morts ont encore vieilli

 

 

 

 

22:45 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Jean-Michel Bongiraud

 

Les hommes ont ficelé les choses

Et leur bivouac sent la charogne

 

in Une quinte sous nos doigts

 

 

 

01:04 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Jean-Michel Bongiraud

 

Je tiens le monde pour un mensonge

Mais sa laideur ne peut faire cesser ma fougue

 

in Une quinte sous nos doigts

 

 

 

01:00 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Éric Barbier

 

des fruits viennent l’oubli cueille les siens.

 

 in Promesse achevée à bras nus

 

 

 

00:51 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

02/12/2015

Angèle Vannier

 

Femmes abandonnées, pucelle aux yeux de biche,

Putain aux yeux de plomb,

Femme au foyer laissée pour un baiser plus rond,

Je sais le bruit de soie de vos sexes qui tremblent

Et j'ai pleuré plus haut que vous toutes ensemble.

 

in Avec la permission de Dieu, 1953

 

 

19:01 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Jeanne-Herveline S

 

Je te demande la peur, des matins perles, et puis l'oubli. Je te quémande le doute, la fente, une insouciance héroïque Les quatre chemins si ta voix m'y appelle, L'aurore et sa nuit dépouillée à te dessiner. Je te demande tes peurs, tes matins perles et puis ton seul oubli Je te quémande ton doute, ta fente, une insouciance héroïque Le fil d'Ariane vers mes éternités par ton chant Border l'étreinte de ces sanglants mirages oubliés. Je serai là, où se dissolvent les syllabes portant le monde et tout son poids. Tu seras là où crachent les montagnes Portant dans l'ombre la lumière et nos feux.

 

18:59 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Georges Cathalo

 

Un peu plus chaque matin

Vivre doit s’écrire debout

A l’encre rouge

Seul de préférence

Avec des cartouches de mots

Prêtes à servir

Dans un silence de cathédrale.

 

in Quotidiennes

 

 

 

18:52 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

01/12/2015

Jean Dif

 

visage du Bouddha

au front traversé

d’une mèche de verdure

au pays où les arbres

sont les berceaux des ruines

 

in Sous les couteaux des horloges

 

 

 

21:58 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Denis Guillec

 

Si peu loin tant d’amers si peu loin englué « je » voudrait tant pouvoir mais main est immobile et dire bulle en bouche moi sous cellophane et juste de l’autre côté toi toi et les choses toi juste de l’autre côté.

 

in Je(s)

 

 

 

21:51 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Roger-Gilbert Lecomte

 

La femme à chevelure
D'orages

Aux yeux d'éclipse
Aux mains d'étoiles rayonnantes
A la chair tragique vêtue de la soie des frissons
A la face sculptée au marbre de l'effroi
Aux pieds de lune et de soleil
A la démarche d'océan
Aux reins mouvants de vive houle
Ample et palpitante

Son corps est le corps de la nuit
Flamme noire et double mystère
De son inverse identité qui resplendit
Sur le miroir des grandes eaux

 


in Sacre et massacre de l’amour

 

 

 

 

 

21:41 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

30/11/2015

Jean Michel Bongiraud

 

 

Les océans chantent en silence loin des côtes

Ils monologuent au creux des vagues

Et miment le vent solaire dans leurs rêves.

 

in Pour retendre l’arc de l’univers

 

 

21:43 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Pierre Gamarre

 

et tu t’approcheras de la mer

dans un habit de salicorne et de roseaux

et tu regarderas ces femmes saintes

qui marchent sur les flots

et tu verras leurs yeux,

tu toucheras leurs mains,

elles auront des ceintures de sel,

des chevelures de caravanes

qui fuient dans les déserts du ciel.

 

in Romances de Garonne

 

 

 

21:35 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Romain Gary

 

Nous crevons de faiblesse, et cela permet tous les espoirs. La faiblesse a toujours vécu d'imagination. La force n'a jamais rien inventé, parce qu'elle croit se suffire. C'est toujours la faiblesse qui a du génie.

 

in Clair de femme

 

 

08:48 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

29/11/2015

Jean-Michel Bongiraud

 

 

Et je nettoie les lampes

au fond des impasses

mon sang perd sa verticalité

au milieu des broussailles

 

in Sang & Broussailles

 

 

 

21:53 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)