Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/10/2017

Anne-Lise - tissage #2

 

Echange#3-jardin-du-Causse.jpg

 

 Jardin du causse, le soleil chemine vers l’ouest.

Enfant rebelle, mère attentive. La nature, ses dangers, l’enfant goûte à tout sans discernement : feuilles, graines, cailloux, terre, moisissure, brindille… L’enfant s’enhardit quitte le territoire connu, s’aventure hors de la couverture, rampe dans la jungle verte. Les tourterelles s’approchent, l’enfant les montre du doigt. Le lien.

 

Une photo d'Anne-Lise©  à partir d'un extrait de Jardin du causse

 

 

 

 

 

Fredy Yezzed

 

La poesía que no extiende los brazos es una poesía mutilada.

 

La poésie qui ne tend pas les bras est une poésie mutilée.

 

 

 

11:30 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Alfred Stevens - Phare au crépuscule

Alfred Stevens Phare au crépuscule_n.jpg

 

Perceptions erronées des chercheurs de phare. Incommunicable tristesse. Être demeurée ainsi coincée, des bouts de moi se disputent des lambeaux de fantômes.

cg in Celle qui manque (Asphodèle éd. 2011)

 

 

 

 

05/10/2017

Odilon Redon - La Barque Mystique.

2944_n.jpg

 

 

Pablo Gelgon

 

La poésie n’aime pas les sarcasmes. Souvent quand elle doute, elle se contracte dans sa coquille et fait miroiter des couleurs empoisonnées sur son parement de coquille.

in Traction Brabant 75

 

 

 

 

 

12:19 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Odilon Redon - Closed Eyes - 1894

Odilon Redon, Closed Eyes,1894_n.jpg

 

 

02/10/2017

Ju Dou de Yimou Zhang (1990)

 

 

 

Anne-Lise - Un petit bout de moi - tissage#1

Anne-Lise un-petit-bout-de-moi-web-web.jpg

texte Cathy Garcia sur une photo d'Anne-Lise ©

 

 

Elle est partie dans la nuit

je ne m’en suis pas aperçu, je dormais

c’est la soif qui m’a réveillé

la soif d’elle

je l’ai appelée, seule la chatte m’a répondu

je suis sorti devant la maison

l’aube commençait à enflammer le ciel

J’ai couru jusqu’à la plage

la marée était basse

l’horizon vide

j’ai couru comme un fou

je l’ai appelée à m’en déchirer les poumons

je n’ai trouvé que ses bottines sur le sable

j’ai entendu l’océan au loin qui se marrait

à moins que ce ne fussent les mouettes

 

 

 

Premier opus d'un échange sur invitation de la photographe :

http://www.boucle-a-l-ouest.com/

 

 

 

Justin Hofman - Black-browed albatross - Falkland Islands

Justin Hofman Black-browed albatross Falkland Island_s_2.jpg

 

 

Satyre dansant - Antiquité grecque - Mazara del Vallo, Trapani - Sicile

Western Sicily, Trapani  Ancient Greek 'Dancing Satyr' bronze statue, Mazara del Vallo.c.jpg

 

 

 

 

Lionel Mazari

 

Je fais miroir à qui me voit ; et c’est pourquoi

une main aveugle, à tâtons, m’a relégué

dans ce grenier, où, tel un souvenir perdu,

je bois contre la paroi le sucre de la pluie

 

in Dehors s’enlise dans nos plaies

 

 

 

12:07 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Ernest Pignon - Naples

ernest pignon-naples-600x450.gif

 

 

01/10/2017

Faith47

Zèbres-sauvages.jpg

 

Auteur inconnu

1867_n.jpg