Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/03/2021

Sappho - Fresque de Pompei - entre 55 et 79

Fresque romainejpg.jpg

 

LE PORT DE CYTHÈRE
 
Là sont les étoiles ! Sur ta peau si douce où ma bouche se hâte vers des contrées particulières, terres sauvages, inondées, pleines d’oiseaux spongieux, de gémissements enfouis.
 
Bouche en proue, je remonte tes estuaires où, selon la légende, vivent les marins perdus. Agenouillé dans tes lagunes, je bois le sel de tes péchés. Enlacé par tes vagues, je m’élève, jeune soleil gorgé d’un suc qui n’en peux plus de voir tes côtes tanguer sous la houle, ta douce crique enchantée où pleurent les mouettes.
 
Je prends sur ma langue tous les bateaux amarrés à la frange humide de tes cils, prêt à partir encore et encore pour l'amour du large. Je bois l’écume de ce ravissant coquillage, je cherche la perle qui se cache tout au fond, la perle de satin rose et j’arrache des rafales de cris à ta gorge haletante.
 
La tempête se lève, mon amour, mais je tiens le cap, à la pointe de la langue et du sextant. Je t’emmène jusqu’au bout de la nuit, là où la jetée se confond avec le ciel mais avant ça, ma lune, tu m’auras donné ton miel.
 
Je veux jouer avec toi à la joie du monde, je veux entrer dans la vieille danse, accroche-toi ! Je frotterai mon jus sur tes lèvres affligées d’amour. Je suis lame de fond qui harponne tes vaisseaux, je suis pirate sans scrupule qui pénètre ta chambre au trésor. L’huile de mes reins vient mouiller tes rives, se mêler à tes cascades de cyprine. Je jouirai à ton port, ma belle pieuvre, enlacé par tes bras multiples, au flux et reflux de nos baisers dissolus.
 
*
août 2000

 

 

Edward Hald - Sky Globe - verre gravé, 1920

Sky Globe par Edward Hald, verre gravé, 1920._n.jpg

 

 

la vie s'éclaire,

l'homme devient sage

chaque fois qu’il franchit

le passage

 

cg in Les années chiennes, à tire d'ailes 2007

 

 

 

 

Piet Mondrian - Arbre

Mondrian.jpg

 

j’aime la grâce du vent

dans tes branches

j’aime ton silence et le battement

de mon cœur contre le tien

 

cg in Je l'aime nature

 

 

 

17/02/2021

Tania Font

Tania-Font-Visual-Atelier-8-art-5.jpg

 

Apprendre à tisser des toiles, à capter la rosée. Manger l’herbe neuve. Faire de sa vie un art d’aimer. Ma solitude est hors d’usage.

 

Je suis humus, humaine.

 

Quelle est ma graine ? Ma fleur, mon arbre, mon fruit ?

Qu’est ce qui en moi n’est pas fumier mais graine ?

 

Comment cultiver mes jachères, me respecter ? 

 

Je crois savoir, saisir parfois, mais le savoir ne vaut rien pour lui seul. Terre stérile.

 

in Celle qui manque

 

 

24/01/2021

Judith in den Bosch

Judith in den Bosch 44_n.jpg

 

dans la cuve des constellations

un dangereux morceau d’immensité

œuvre et s’enroule

et tournent les chevaux phosphores

 

cg in Aujourd'hui est habitable

 

 

 

 

 

18/01/2021

Omar Delawer

Delawer Omar-720x768.jpg

 

Je dis ange parce que c’est un joli nom, un nom d’oiseau. Ouvrir. Lâcher.

 

cg in Celle qui manque

 

 

 

 

08/01/2021

Paul Cupido

Paul Cupido 0.png

 

Toutes les sagesses et philosophies humaines convergent vers un même point, alors ouvrons bien nos écoutilles, toutes ! Et acceptons à quel point nous sommes ignorants mais servons-nous aussi de tous ces flambeaux posés depuis le début du monde pour éclairer notre voie d'humanité ! À l'échelle cosmique, notre temps ne tient même pas dans une fraction de secondes....

in Ourse (bi)polaire, 2018

 

 

 

07/01/2021

Lene Kilde

Lene Kilde - béton et fil de cuivre_o.jpg

 

Ils savent tous tendre la main

Tous ces peuples qui chavirent

Avec des armes sur leur sein 

Leurs enfants jouent dans les rues

Qu'il tombe de l'eau ou des bombes

Ils aiment tous courir pieds nus

Même s'ils trébuchent sur des tombes

 

cg in Guerres et autre gâchis, Nouveaux Délits éd., 2014

 

 

 

02/01/2021

Efi Kokkinaki

Efi Kokkinaki d761.jpg

Les sons : oiseaux, insectes, toujours un bruit de fond humain quelque part, une machine quelconque et la connexion avec des sensations qui semblent remonter de l’enfance, une sorte de solitude immémoriale, métaphysique, pour laquelle la nature forme un écrin familier, protecteur. Un cercle d’arbres qui frémissent et chuchotent des secrets éternels, apaisants. Mon alliance avec la nature ne doit pas dater de cette vie.

 

cg in Le livre des sensations

 

 

 

30/12/2020

Silena Lambertini

Silena Lambertini_o.jpg

Soif de silence et de mots profonds comme des regards qui savent.

 

cg in Le livre des sensations

 

 

29/12/2020

Paul Cupido

PAUL CUPIDO-selectie-MU.jpg

 

Fièvre blanche. Au centre des pupilles, la veine de nuit.

A la fourche des doigts, mes flocons d’encre bleuissent.

 

cg in Le poulpe et la pulpe, Cardère 2010

 

 

 

 

24/12/2020

Snake-Witch Stone - 400–600 av JC - Smiss, När socken, Gotland, Suède

Snake-Witch Stone 400–600 AD Smiss, När socken, Gotland, Sweden.jpg

 

Sorcières, meneuses de nuées, batteuses d’eau

Panseuses de secret, remégeuses, rebouteuses

Le serpent lové dessine un sein

Femme, terre, serpent Maudite par l’homme

 

in Universelle

 

 

23/12/2020

Joan Eardley - 1961

Joan Eardley - 1961.jpg

 

bientôt nous irons nous aimer

la tête ourlée de pluie

couchés dans le foin

avec dans le cœur

un rêve encore salé

nos poitrines sentiront

la sauge et le lilas

nous irons allumer

un feu de souches veinées

dans le taillis des rides

 

cg in Aujourd'hui est habitable, Cardère 2019

 

 

Auteur inconnu

sans-titre.png

parmi les ruines pieds-nus

nous vagabonds

avons tissé nos nids

de copeaux et de mousse

et allons pisser dans la marge

un jus de corde ambrée

vin charnu des ombellifères

la croupe des horloges sabrée

l’épine fichée dans un tiroir

le sort en est jeté

 

cg in Aujourd'hui est habitable, Cardère 2019

 

 

 

20/12/2020

Judith in den Bosch - Breaking the waves

Judith-in-den-bosch_breaking-the-waves.jpg

 

Me laver des scories qui cherchent encore reconnaissance.

Être creuse afin d’être usée et renouvelée sans fin.

 

Comme une veine.

 

cg in Le poulpe et la pulpe, Cardère 2010