Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/12/2013

Olli Kekäläinen - Garbage

Olli Kekäläinen Garbage.jpg

 

PASSE LA PAILLE ET PASSE UN TOUR

 

 Le métro perd la raison

Le soleil espionne les poubelles
Les poissons manquent d'amour

 

Les heures surmédicalisées
Vendent à la sauvette
Leurs talismans de joies
Synthétiques

Des myriades cancéreuses

S’adonnent à des parenthèses

Auto-cannibales 

 

Une fenêtre amourachée
D'un épicier de nuit
Harponne un passant
Et s'invente une vie 

 

Pense à prendre du jus
à la prochaine planète service !
 
Le plomb les pierres
Le pétrole les mirages
Ont affreusement mutilé
Le ciel
 
L'avenir laid à faire peur
Se croyant suivi s’est dissous
Dans un trou noir fiché
D’un passe-muraille expert

En balistique écervelée


Quand on se cogne à dieu
Il nous renvoie

Dans une nouvelle direction

 

cg in Mystica perdita, 2009

 

 

12/12/2013

Ben Warner - Read But Not Seen Heard But Not Spoken - 2012

 

Ben Warner Read But Not Seen Heard But Not Spoken 2012.jpg

 

80’s

 

Je déteste le plastique les publicités

qui crient quand je hurle à l’amorrrr

 

poissons suffoqués

 illuminations soudaines

gerbes éphémères

mais où va-t-on ?

 

pantins des micro-cirques

grande descente

hypersonique

 

a flash in the night !

la grande prairie des rêves

les chevauchées mécaniques

que reste t-il entre nos mains

enfants du siècle de pacotille ?

 

just a flash in the night  

et la sueur scintillante

d’une boîte à rythme de merde.

 

cg in Pandémonium II

 

 

 

 

11/12/2013

Eugène Atget - Parc de Sceaux, 1925

EUGENE ATGET. Parc de Sceaux, 1925.jpg

 

ROMANTIKA

 

 

Sur les colonnes étrusques

Les colombes s'offusquent

Les Vénus callipyges

Elles aussi s'affligent

 

Les lilas frissonnent

Des Cupidon s'adonnent

Sous le ciel froissé

À des plaisirs glacés

 

Les fontaines chagrines

Entre buissons d'épines

Et noires dentelles

Sanglotent sur les margelles

 

Au fond du val sans retour

A jamais pour toujours

Les âmes en peine papillonnent

Au cœur des belladones.

 

 

cg in Au fond du tiroir

Livre d'artiste

http://ledecompresseuratelierpictopoetiquedecathygarcia.h...

 

 

 

Cathy Garcia - Papiers de Chine

chineese paper.jpg

 

PORT DE CHINE

 

Mer d'huile, bateaux silencieux

Glissant sur les ténèbres moites

Nuit d'encre, nuit de Chine

Aux relents opiacés

 

Des matelots

Sur les quais

Cherchent l'amour

Vite consommé

Sur des fillettes

Au sourire figé

 

Nuit de chats siamois

Aux corps pelés

Ombres furtives

Sur les clapotis

La peau qui transpire

Les gestes inquiets

 

Au fil des trottoirs

Les lames fleurissent

Les corps s'affalent

Faux-pas dans le noir

La nuit reste immobile

Et laisse passer le crime

 

Port de Chine

Ou d’ailleurs

 

 

cg in Ailleurs simple (Ed. Nouveaux Délits 2012)

 

Ben Warner -Travail au collodion humide avec Monty McCutchen, 2013

 

Ben Warner travail au collodion humide avec Monty McCutchen, 2013.jpg

 

Parfois, je m’accroche encore à des lambeaux d’ego qui supportent mal de devoir lâcher prise, qui continuent à penser que tout ça à une quelconque importance. L’impression de marcher avec deux pieds différents, cela reste chaotique, disharmonieux. La rage est une matière très volatile en plus d’être explosive. Il suffit donc parfois de simplement ouvrir la fenêtre et parler au vent qui souffle et crache dans le noir.

 

cg in à la loupe

 

 

 

 

10/12/2013

Cathy Garcia - Totem

 

totem (2).jpg

 

 

Mots de crânes enchevêtrés

Tissés de broussailles

De bulles sel cendres

Poussières d’ossatures inséminées

De mots ligatures

 

 

cg in Rien que des mots

'in Mystica Perdita, 2009

 

 

 

 

 

 

08/12/2013

Olive Cotton - Windflowers - 1939

OLive Cotton Windflowers 1939.jpg

 

Ce soir, faire un feu, brûler, brûler le vieux, l’ancien, le foutu, le passé. Le vent, la caresse, le corps, le cœur. Se séparer. Vivre, sourire, retrouver les gestes, les rires, un semblant de normalité, d’âme heureuse. Les pâquerettes, la fourmi, les pensées, la boule qui monte dans la gorge, l’envie de hurler, rire, pleurer, jouir, tout à la fois, vivre, vivre, vivre, sentir, sentir quelque chose. Folle, folle, folle. La tige si lisse et longue du pissenlit, la pieuvre au bout du bouton dénudé, la fleur, ses graines, ont rempli leur mission. Dire, écrire, penser n’importe quoi. Se séparer. Pour ne pas penser. Combien de temps encore cette comédie va-t-elle durer ? Si moche, si vide, si vaine.

 

cg in à la loupe

07/12/2013

Paco Gómez - Tranvía en el Paseo de Extremadura. 1959

Paco Gómez. Tranvía en el Paseo de Extremadura. 1959.jpg

 

 

Un wagon pour l’exil me fait signe.

 

 Je ne me retourne pas.

 

 

 cg in Fugitive

(à paraître chez Cardère en février 2014)

 

 

 

 

 

 

Olli Kekäläinen - A crack

Olli Kekäläinen A crack.jpg

 

Grains de sable dans la gorge, les humeurs orageuses. Météo de mauvais augure.

 

 

cg in à la loupe

 

 

 

04/12/2013

Nudo Bernado

Nuno Bernardo.jpg

 

Me suis endormie dans un cirque de verdure, dans le parfum citronné des herbes, parmi les insectes et les sauges des prés. Je me suis endormie dans le nid de ma solitude, bercée par les oiseaux, les grillons, le vent qui fait chanter les peupliers. Je me suis endormie sur ma douleur, sur la plaie de mon cœur. Je me suis réveillée au bord de l’Ouysse sans prince à mes côtés, et l’Ouysse bleue vers la Dordogne, doucement s’écoulait.

Et moi, où pourrais-je donc aller me jeter ?

 

 

cg in Calepin paisible d'une pâtresse de poules

(Ed. Nouveaux Délits, coll. Les Délits Vrais, n°2 - 2012)

 

 

 

Olli Kekäläinen - Dark matter

Olli Kekäläinen Dark matter 73f5.jpg

 

Au commencement des temps

J’étais déjà penchée

Sur le berceau de l’humanité

En moi était contenue

L’empreinte de toute forme

Et la mémoire des abysses

 

cg in Le Chant de la Vieille, 2009

 

 

 

 

 

 

Edward Dimsdale - Birchwood - Winter 1993

Edward Dimsdale Birchwood winter 1993.jpg

 

 

 L’orgueil est de paille, un coup de vent et il est nu.

Elle ne peut rien faire, mais elle aime et plaint la vie en lui.

 

Elle léchera ses plaies.

Elle sait le faire.

 

cg in Le baume, le pire et la quintessence

 

03/12/2013

Nicolas Samori

Nicolas Samori.jpg

 

dans le boudoir

 

sifflement de félidés

l’oiselle la bouche ouverte

cherche l’air veut hurler

mais le sang dégorge en gros bouillons

dans cet étrange boudoir

où le temps s’est vicié

 

l’oiselle

près du sofa

satin rouge

dame en noir

la longue lame

aux mains gantées

tranche le blanc gosier

 

l’oiselle cherche l’air

veut hurler

mais du sang en silence

ne fait que cracher

carmin à flot main veloutée

de la dame en noir

qui sans trembler

tranche la jugulaire

à perpétuité

 

 

cg 2002

in D'ombres

 

 

 

 

 

 

Nobuyoshi Araki- from the series sexteen, 1969

Nobuyoshi Araki- from the series sexteen, 1969.jpg

 

Offerte ! Offerte à des mains passantes, des mains pressantes, salissantes peut être, à des bouches avides, des membres esseulés, contractés de désir. Enduite de sucs et de salive. Terre sans frontière pour laboureurs clandestins et leurs semences de sybarites.

 

cg in Comme tu me rêves, 2001

(à paraître dans Assortiments de crudités

Ed. Cactus Inébranlable, le 6 décembre 2013)

 

 

 

 

Yuriy Mashkov

Mashkov-01-m_ashkov_photosight_ru.jpg

 

Je suis entrée en poésie comme on entre en religion. Je ne suis pas une poétesse, je suis témoin de poésie. Je la vois, je la sens, je la vis, j’en témoigne et demeure tranquille, absorbée dans la contemplation des poules.

 

Circule ruisseau d’invisible beauté, irrigue de ta présence intense, laisse venir l’indéfinissable, ce qui brûle la langue. Déchirure, lucarne. La part vive, une fulgurance d’éternité. Vent, chemin, sable. Parfum entêtant des plantes sorcières.

 

 

cg in Calepin paisible d'une pâtresse de poules

(Ed. Nouveaux Délits , coll. Les Délits Vrais, n°2 - 2012)