Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/04/2015

Daniel Abel

  

Volumes de pierre chaude

 Parfums de lavande

 Printemps de lèvres de langues

  

De chaque orage

 Eclot une oasis

 

 in Ivresse, lumière…

 

 

22:27 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Jean Joubert

 

Là, sur sa chair, s’apaiseraient

 Les longues fièvres.

 Egaré, tu rêvais de boire sur sa bouche

 Le baiser,

 L’âpre poison.

 

 in Eternité de la rose

 

 

22:25 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Keltoum Staali

 

Je rassemble tes morceaux dans des villes

 Etrangères

 Revenir

 Surprendre le mimosa au front de l’hiver

 

 in Talisman

 

 

 

 

 

22:20 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

28/04/2015

Andrea Montiel

Du néant je suis prisonnière

 Du néant je suis prisonnière.

 

 Je cherche les mots pour nommer toutes choses

 et quelques gestes obscurs pour illuminer le sentier.

  

Les sous entendus sans loi comparaissent

 et on marche à tâtons vers des lendemains sans nom.

  

On n’a pas de nom.

 Tout au plus un domicile solitaire

 dans un quartier de rencontres fortuites.

 

 Pendant ce temps les jours se décantent

dans l’écroulement irrépressible et muet

 de la vie qui poursuit sa route vers la mort.

 

 Je m’approche d’elle et ose la caresser.

 

 

 

 

21:39 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Patrick Devaux

la lune

 épluche

 les rideaux

 de la chambre

 à fantômes

  

quand

 elle troue

 de son ombre

  

l’oscillation

 des ifs

  

ferme

 les yeux

 et

 pense

 à

 moi

  

aussi

 l’hiver

 

 je brillerai

 dans ta nuit

  

jusqu’à

 faire

 scintiller

de neige

  

tes paupières

  

in Ecailles de nuit

 

 

11:15 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Jean Joubert

 

A demi-nue dans sa robe de feu,

 Serrant contre ses bras

 Des seins pesants, couleur de lune.

 

 in Eternité de la rose

 

 

11:15 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

26/04/2015

Han Shan

 

je vois les hommes de ce monde,
 perdus, perdus, arpentant les chemins de poussière,
 sans comprendre ce qu'ils sont en train de faire
 comment s'en sortir ?
 les jours fastes, combien en tout ?
 parents et amis ne sont proches qu'un court moment
 mille mesures d'or ?
 incomparable, être pauvre sous un arbre

 

 

23:20 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Po Chu yi (772-846) "celui qui jouit du ciel"

 

la montagne est déserte et silencieuse, le vieillard oisif
 accompagnant les oiseaux, suivant les nuages, je vais, je viens
 du vin domestique plein la jarre, des livres plein l'étagère
 j'ai déménagé la moitié de mes affaires pour venir m'installer
au temple du Mont parfumé

 

 

23:09 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

25/04/2015

Ryokan (1758-1831, Japon)

 

qui dit que mes poèmes sont des poèmes ?
 mes poèmes ne sont pas des poèmes
 si vous comprenez que mes poèmes ne sont pas des poèmes,
 nous pourrons alors parler poésie 

 

in le moine fou est de retour 

14:21 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Tao Yuang Ming (365-427), dit "le maître des cinq saules", aussi appelé Tao Ch'ien

 

 Digne dans mon humble hutte, à mon aise

je bois du vin et compose des poèmes,

accordé au cours des choses, conscient de mon sort,

n'ayant plus ainsi aucune arrière-pensée.

  

 

in l'homme, la terre, le ciel enfin je m'en retourne

 

 

14:13 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Bernard Mazo

J’ai égaré

 Ma vie

  

A travers

 L’aveugle succession

 Des jours

  

La sourde fascination

 Des saisons

  

Mot après mot

 Dans le vertige

 De l’écriture

  

 in L’hostilité mortelle de l’inconnu

 

 

14:08 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

23/04/2015

TaoYuang Ming (365-427), dit "le maître des cinq saules", aussi appelé Tao Ch'ien

 

 

cueillant des chrysanthèmes à la haie de l'est

le cœur libre j'aperçois la montagne du sud

dans les lueurs du crépuscule la montagne a belle allure

les oiseaux qui volent ensemble y retournent

dans tout cela réside une signification profonde

sur le point de l'exprimer, j'ai déjà oublié les mots

 

in l'homme, la terre, le ciel
enfin je m'en retourne

 

 

 

 

18:17 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Philippe Léotard

 

Donner ce que l'on a à ce qui arrive.

 

 

18:05 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

19/04/2015

Issa (1763-1827)


un monde de rosée,
 que ce monde de rosée
 et pourtant, et pourtant

 

 

15:56 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Patrick Devaux

 

  

chaque matin

 tôt

   

s’ouvre

 une fleur

   

elle se tait

 dans la providence

 du hasard

 

  et

 

  pour

 te trouver

  

je met

 mon doigt

   

dans sa rosée

 

 

 

15:52 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)