Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/04/2015

Bernard Mazo

Et chaque jour

Qui commence

 

Dans sa clarté

Lustrale

 

M’infuse

Au plus profond

De l’être

 

Comme

Un accord secret

 

Avec les pulsations

Infinies

De l’univers

 

 

in L’hostilité mortelle de l’inconnu

 

 

 

21:19 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Jean Gédéon

Au carrefour à cent bras,

 Rien n’est droit et tout penche.

  

Et pourtant,

 On y va,

 Sans jamais se tromper,

 Car une lumière noire scintille,

 Au fond des yeux fermés.

 

 in Crispations

 

 

 

 

 

 

21:02 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

01/04/2015

Ernest Pépin

Regard des peuples dont la guerre se souvient

Regard des histoires mortes sous l’écorce des défaites

 Qu’un pont de mémoire rassemble leurs vignes

 Et leurs vagues aux crêtes du sang humain

  

Regard de vive vallée où la rivière déplie son rêve

 Regard fertile des peuples du désert

 Quand le vent lève l’ondulation des femmes

 Regard d’un outremonde à la croisée des couleurs

 Délivre-nous des murailles et des digues

 Contre les racines de l’arc-en-ciel

 Regard des antilopes et des gazelles

 Où l’amour prend sa source et sa gorgée de bleu

 Où le poème prélève son huile et le feu de son rhum

 Regard des découvreurs, des prophètes et des fous

 Faisant du monde un seul troupeau

 Un seul vaisseau luisant d’étoiles

 Habille les terres de voiles multicolores

 Et de courants fraternels

 

Poète de la vigie, du minaret, de la tour de Babel

 Tressant les langues au fleuve de toute vie

 Sache que même la haine a besoin du regard.

 Regard du vertige de l’autre et du graffiti des miroirs

 Regard du mensonge de la sève pure

 Regard des cavaliers tenant la bride de l’éclair

 Ouvre la terre aux rayons de l’amour

 Comme un soleil à partager.

 

 in Regards de feuillage

 

 

18:31 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

31/03/2015

Slaheddine Haddad

A chaque réveil matinal

 Pointe en moi une identité choisie et mesurée

 La suspecte être celle de la veille

 

 

19:25 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Cédric Le Penven

  

Ce qu’il reste d’une mer, la roche tatouée de squelettes, la fantasmagorie plus dure, plus molle que la chair. Elle écarte des plaies qui rêvent de coups de rasoir. Ce rouge, ces ventres sioux tournés vers le ciel, c’est l’assurance de grandir un peu.

  

in L’immobile serti de griffes

 

19:14 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Cédric Le Penven

Je mime l’indifférence. Multiplie les feintes, les chutes contrôlées. Je camoufle ma soif. Fais mine d’ignorer les étendues rases.

 

 in L’immobile serti de griffes

 

 

18:44 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Anne Mounic

 

Le bond hors du tragique : ce je peux de tout l’être

Qui tend vers son essence, fouille l’origine,

 Pour ne pas dépérir, pour ne pas mourir

 Comme une voix dévoyée, la source oubliée, peut-être même interdite.

  

 in cobra sous le chant, médusé, dansant, conquis pour un instant…

 

 

 

09:45 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Guy Levis Mano

 

 

Les murs m’ont inoculé l’obsession du dehors

 

 

 

 

08:42 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

30/03/2015

Patrick Joquel

Là au lendemain de l’orage et parmi ces verts si neufs je vais. Je marche. En silence. Un silence aussi léger que funambule. Tout propre. Au-dessus du plateau, le vent joue à gonfler ses ballons blancs. Le chemin file comme une montgolfière.

 

 

11:54 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Marcel Baril

 

Une de ces tisanes des soirs d’automne qui vivent auprès des feux de broussailles, quand les jeunes gens précipitent dans les braises des limaces rouges ou des fillettes blondes…

 

in Les crieurs du désert

 

 

 

 

09:21 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

29/03/2015

Jean Gédéon

 

On oubliait surtout

 Que le rêve est patience

 Et noyaute le temps.

  

 in Crispations

 

 

 

 

 

 

22:00 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Louis Savary

 

on peut rire

 de n’importe qui

 de préférence

 avec quelqu’un d’autre

 

 in Voici venu le temps des larmes

 

 

 

21:45 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Fabrice Marzuolo

 

 

Les pingouins

  

Je les vois avec leur costume

 Avec le badge de l’entreprise à la ceinture

 On les croirait giclés des feuilletons télé

 Aussi ridicules

 Aussi navrants

 Mais dans la vie

 Pas une télécommande pour arrêter

 Le mauvais film

 

 

 

 

21:41 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Nathalie Nabert

 

Les bêtes lassées

 Du ululement des jours,

 reposant dans leurs cryptes végétales

 comme des offrandes oubliées

 

 In Eclats

 

 

16:49 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Zohra el-Manssouri

 

Des papillons suintent

 Des scissures de ton corps

 Libres/ils coulent/tel un friselis d’eau

 Ainsi je serai vidée de mon rêve

 

  in Psalmodies

 

 

 

13:25 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)