Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/03/2014

Eugène Guillevic

 

j’ai des alliés

 que je ne connais pas

  

j’ai des alliés

 qui me tiennent en vie

qui me donnent racine.

 

 J’ai des alliés

 Qui sont à mon côté,

Qui me prêtent main-forte

 

  

 in Sphère

 

 

Ambrose Bierce

 

Compromis n. Sorte d'ajustement d'intérêts divergents qui consiste à donner à chaque adversaire la satisfaction de penser qu'il a eu ce qu'il ne devait pas obtenir, et qu'il n'est privé de rien, sinon de ce qui lui était véritablement dû.

 

in Le dictionnaire du Diable

 

 

Noël Godin Georges Le Gloupier, alias l’entarteur belge

 

 l’attentat pâtissier est un mode d’action thérapeutique idyllique contre les nuisances au pouvoir et les pète-sec puisque c’est un véritable esperanto rebelle, on est tout de suite compris dans le monde entier qui a été élevé avec Laurel et Hardy et Bugs Bunny ; puisque ça blesse réellement la cible visée mais uniquement dans son ego surdimensionné, ça ne fait bobo qu’à son amour-propre nombrilesque, ça ne met à mal que l’image derrière laquelle il se cache

 

 

 

Lionel Ray

 

Derrière la haie

Il y a

Un enfant

 

Qui regarde

Serrant contre soi

Le ciel ou une corde.

 

 

 

Ambrose Bierce

 

 

Distance n. La seule chose que les riches soient prêts à accorder aux pauvres, en souhaitant qu'ils la gardent.

 

in Le dictionnaire du Diable

 

 

 

Ambrose Bierce

 

Commerce n. Sorte de transaction à travers laquelle A dépouille B des biens de C et en compensation de laquelle B soulage des poches de D de l'argent de E.

 

in Le dictionnaire du Diable

 

 

Ambrose Bierce

 

Alliance n. En politique internationale, union de deux voleurs qui ont leurs mains si profondément enfoncées dans les poches l'un de l'autre qu'il leur est difficile de s'en prendre séparément à un troisième.

 

in Le dictionnaire du Diable

 

 

Novalis

 

Si vous apercevez un géant, regardez d'abord la position du soleil, et voyez si le géant n'est pas l'ombre d'un pygmée.

 

 

 

 

Luis Mizon

 

Repose bien ta tête

Dans la paix de mes racines

 

Eugène Guillevic

 

N’aurons-nous pas ensemble

 Un jour, un rendez-vous

Durable et solennel 

Comme est une clairière

  

 in Sphère

 

 

 

 

 

Ingrid Tempel

 

Si la mémoire de ses dents affilées se met à ronger la forte porte de ta cachette et qu'au fond de ta tanière tu clames et te lamentes cela veut dire qu'aucune des barrières que tu as dressées ne fut capable d'arrêter l'implacable spectre du vécu. Maintenant que tu cours à côté de la mer pour recouvrer tes silences et que dans les arômes familiers tu retrouves l'amour et la haine regarde-toi dans les chrysalides fanées de tous tes échecs reconnais que malgré tes voyages tu n'as jamais quitté le passé et purifie ton esprit de la rancœur pour que le présent soit ton unique patrie. Elle s'est tue pour toujours mais sa voix chantante ou furieuse continue de te traquer tandis que la fugacité de la matière tourmente tes petits matins insomniaques. Un arbre est tombé. Une voix s'est éteinte. Un nouveau fantôme est né qui dialoguera avec moi dans l'exil fracassant de mes nuits.


inédit, Montevideo, 3 mars 2000, traduit de l'espagnol par Pierre de Place

 

 

Samuel Beckett

 

N’importe quel imbécile peut fermer l’œil,

mais qui sait ce que voit l’autruche sous le sable.

 

 

 

 

Roland Barthes

 

 

La jouissance, ce n'est pas ce qui répond au désir (le satisfait), mais ce qui le surprend, l'excède, le déroute, le dérive

 

 

30/03/2014

Anaïs Nin

Anais Nin.jpg

 

 

Jules Renard

      

 Le plaisir d'être agréable aux gens que ça embête.

 

in Journal (1er août 1903)