Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/03/2015

Patrick Devaux

je te reconnais

 dans les oiseaux

  

chant magnétique

 du verbe

 aimer

 

in Ecailles de nuit

 

 

12:47 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Jean Gédéon

Il faut fuir la demeure,

 Son chat borgne, ses noires tourterelles

 Sans ramage et sans ailes,

 Ses souvenirs scotchés sur des murs en guenilles,

 Où des brasiers brasillent

 Quelques cendres caduques

 Broyées à dents anciennes

  

in Crispations

(Encres Vives, coll. Encres Blanches n° 357, février 2009)

 

 

 

 

12:41 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Nathalie Nabert

Dans chaque homme humilié

 s’est noyé le rouge-gorge

 au cri perçant;

 os légers, os bruissant

sur mon visage

 comme des sentinelles.

  

In Eclats

 

 

11:35 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Patrick Devaux

 

en appétit

 d’oiseau

  

le silence

 fouille

 la futaie

 

 plus rien

 à se mettre

 sous la plume ?

  

in Ecailles de nuit

 

 

11:34 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

12/03/2015

Diane Meunier

J’ai compté sur tant de choses…

 Mais à présent je pars,

 Non en un ciel menteur aux songes profus

 Mais

 Sur la pointe aigue d’une cime aphasique et glacée

 D’où je plonge au cœur chaud des abimes rouges

 Qui accueillent les esprits sombres

 Et les chérissent

 Sans marché

 Sans transaction

 Sans concession

Sans confession

  

La lumière est un leurre qui éblouit les rêveurs de vie

 Pour les aveugler

 Et les brûler froidement

  

Je ne suis pas vaincue

 Je n’ai pas peur

 Je suis enfant du néant purifiant

 pacificateur

 

  

 in Poèmes en poche

 

 

09:04 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Vénus Khoury Ghata

Qui a dit qu’il était mort

 On a simplement clos les volets de ses paupières

 Et allumer un cierge pour rassurer son ombre

 

Son nom gravé dans la pierre ?

 C’est pour apprendre aux oiseaux la dictée

 Et ce trou de cimetière ?

 C’est pour compter les orteils du cyprès

 Pour l’abriter puisqu’il pleut dans sa maison

  

Qui parle d’enterrement ?

 Il a déménagé dans la terre

 Pour percer avec un chardon 

 

  in la Voix des arbres

 

 

 

 

08:45 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Vénus Khoury Ghata

 

Le sycomore qui s’est levé du pied gauche

 Insulte la cheminée qui l’enfume

 Et gifle de ses branches la lucarne

 

  in la Voix des arbres

 

 

08:30 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

11/03/2015

Jean Joubert

 

Il y a dans le ventre de la colline

 Une fouine aux yeux verts

 Enveloppée de racines

 

  in Eternité de la rose

 

 

11:32 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Anne Mounic

 

La chute ?

Attendre d’autrui ce que seul on peut faire advenir.

Nous sommes tous férocement chassés du paradis.

La ruse consiste à l’emporter en soi, dissimulé

Aux profondeurs inaliénables.

 

in cobra sous le chant, médusé, dansant, conquis pour un instant

 

 

11:23 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Jean Gédéon

 

C’est ce qui est autour

 qui va s’élargissant

 comme l’onde remuée.

  

Pour atteindre les sens,

 C’est ce qui est autour

 Qui réduit les distances en leur temps relatif

  

C’est ce qui est autour

 qui humanise l’homme

 en sa centralité.

  

Le cœur et sa pitié.

  

La source et l’embouchure.

  

 in Crispations

 

 

11:00 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Nathalie Nabert

La proie sommeille

 sur la paroi,

 festin d’alouettes

 dans le rougeoiement

 de l’ordre.

  

Et ma voix crie

 entre les cernes

 de la bête sacrifiée.

 Je suis la voix

 qui ne se tait pas, glaneuse ajourée

 dans le plomb de la nuit.

  

in Eclats

 

10:16 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

09/03/2015

Louis Savary

  

assez

 du va et vient

 sans savoir

 où il va

  

 in Tabous de nous

 

 

 

09:31 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Anatole France

youngcreativepolandlondondesignfestival10.jpg

 

09:28 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Jean-Paul Gavard Perret

 

Une poussière d’image et d’ange jusqu’à ce que du vieux sexe ne demeurent que ses plis en éboulis de cercles. Conjuguer le moite au fond du reflet. Le jour sommeille. Mouvement de repli. Coupure, couture, clôture. Sutures au plus profond et la perle du nom – un peu de sperme ou de sang. Blanc de culotte et le dénuement. Alors vider le ciel du jus de son corps. Isoler l’histoire. Tenir encore, tenir, dans ce blanc de métal ou les embruns de sa rouille.

 

 

09:07 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

07/03/2015

Nathalie Nabert

 

De nos mains sèches

et frileuses, qu’avons-nous fait 

du jardin d’argile 

et de la prouesse du lys ? 

Gardien fantoche de l’enclos, 

qu’avons-nous fait 

de nos corps visionnaires 

rêvant de lunes incertaines ? 

 

in Eclats

 

 

12:00 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)