Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/03/2014

Arrêt sur dialogue

 

Je ne veux pas recevoir d'argent pour avoir entravé un homme

 

Jo le forgeron,

in l'adaptation cinématographie des Grandes Espérances, de Charles Dickens

 

 

Alessandro Baricco

 

Quelquefois je me demande ce que nous sommes en train d'attendre. Silence. - Qu'il soit trop tard, madame.

 

in Océan Mer

 

 

Edmond Rostand

 

 Je t'adore, Soleil ! Tu mets dans l'air des roses, Des flammes dans la source, un dieu dans le buisson ! Tu prends un arbre obscur et tu l'apothéoses ! O Soleil ! toi sans qui les choses Ne seraient que ce qu'elles sont !

 

in Chantecler

 

 

08/03/2014

Proverbe brésilien

 

 

  Dieu est grand mais la forêt est encore plus grande

 

 

 

 

Christian Bobin

 

 À vingt ans, on danse au centre du monde. À trente, on erre dans le cercle. À cinquante, on marche sur la circonférence, évitant de regarder vers l'extérieur comme vers l'intérieur. Plus tard, c'est sans importance, privilège des enfants et des vieillards, on est invisible. 

 

in La femme à venir

 

 

 

Christian Bobin

  

Il y a ainsi des gens qui vous délivrent de vous-même - aussi naturellement que peut le faire la vue d'un cerisier en fleur ou d'un chaton jouant à attraper sa queue. Ces gens, leur vrai travail, c'est leur présence.

 

in Tout le monde est occupé

 

 

Paul Valéry

 

Le mélange d'Amour avec Esprit est la boisson la plus enivrante. L'âge y joint ses profondes amertumes, sa noire lucidité - donne valeur infinie à la goutte de l'instant. 

 

in Mélange

 

 

Thomas Bernhard

 

Comme quatre-vingt-dix pour cent de l'humanité, je voudrais au fond toujours être là où je ne suis pas, là d'où je viens de m'enfuir. 

 

in Le neveu de Wittgenstein

 

 

 

Marie-Lyse Aston

 

Donne un poisson à un homme et il mangera une journée. Apprends à un homme à pêcher et il passera ses journées dans une barque à boire de la bière.

 

 

 

Bruce Chatwin

 

Les Blancs changent sans arrêt le monde pour l'adapter à la vision fluctuante qu'ils ont de l'avenir. Les aborigènes mobilisent toute leur énergie mentale pour laisser le monde dans l'état où il était. En quoi cette conception est-elle inférieure ?

 

 in Le chant des pistes

 

 

 

07/03/2014

Albert Jacquard

 

 Exprimer une idée est une activité difficile à laquelle il faut s'exercer ; la télé supprime cet exercice ; nous risquons de devenir un peuple de muets, frustrés de leur parole, et qui se défouleront par la violence.

 

in Petite philosophie à l'usage des non-philosophes

 

 

William Butler Yeats

 

Dites-leur, à ceux qui hantent le séjour de paix, que je voudrais bien mourir et aller vers celle que j'aime. Les ans, comme de grands bœufs noirs, foulent le monde. Dieu, leur gardien, les pousse de son aiguillon, et moi, leurs sabots m'ont meurtrie au passage.

 

in La comtesse Cathleen

 

 

Richard Brautigan

 

C'était un pont en bois qui ressemblait à un ange.

 

in La vengeance de la pelouse

 

 

Christian Bobin

 

Ce qui fait événement, c'est ce qui est vivant, et ce qui est vivant, c'est ce qui ne se protège pas de sa perte. 

 

in Autoportrait au radiateur

 

 

Christian Bobin

 

Mon Dieu, protégez-nous de la perfection, délivrez-nous d'un tel désir.

 

in Mozart et la pluie