Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/03/2014

Jorge Luis Borges

 

Dieu meut le joueur et le joueur, la pièce.

Quel dieu, derrière Dieu, commence cette trame

De poussière et de temps, de rêves et de larmes ? 

 

in L'auteur et autres textes

 

 

Alfred North Whitehead

 

 

L'absence totale d'humour dans la Bible est une des choses les plus étranges de toute la littérature.

 

 

 

 

J.-B. Pontalis

 

Tout amour est infondé, tout amour est fou.

 

in Traversée des ombres

 

 

Albert Camus

 

Les hommes ne sont convaincus de vos raisons, de votre sincérité, et de la gravité de vos peines, que par votre mort. Tant que vous êtes en vie, votre cas est douteux, vous n'avez droit qu'à leur scepticisme.

 

in La chute

 

 

17/03/2014

François Mauriac

  

Autrefois, le chemineau faisait horreur ; le saltimbanque était méprisé : Les sédentaires se jugeaient supérieurs aux errants. Aujourd'hui, l'homme immobile regarde l'homme bolide écraser sa volaille et disparaître dans une poussière de gloire.

 

in La Province, 1964

 

 

René Char

 

Mais qu'est-ce qu'un révolté, Monsieur ? Quand un homme est broyé et qu'il se tait, c'est un individu normal. S'il proteste et réclame son droit, c'est un révolutionnaire ! 

 

in Le soleil des eaux in Trois coups sous les arbres

 

 

Christian Bobin

 

Je suis toujours étonné de voir le peu de liberté que chacun s'autorise, cette manière de coller sa respiration à la vitre des conventions, et la buée que cela donne, l'empêchement de vivre, d'aimer.

 

in La plus que vive

 

 

Jules Renard

 

Que de gens vivent comme des morts ! 

 

in Journal (14 novembre 1900)

 

 

 

16/03/2014

Hermann Hesse

 

  le rôle de la douleur, des déceptions et des idées noires n'est pas de nous aigrir, de nous faire perdre notre valeur et notre dignité, mais de nous mûrir et de nous purifier.

 

in Peter Camenzind

 

 

 

Christian Bobin

 

La vérité est ce qui brûle. La vérité est moins dans la parole que dans les yeux, les mains et le silence. La vérité, ce sont des yeux et des mains qui brûlent en silence. 

 

in La présence pure

 

 

Maxence Fermine

 

C'est ce que je veux faire.

Je veux apprendre à regarder passer le temps. 

 
in Neige

 

 

Jean-Marie Gourio

 

 

C'est la campagne qui donne l'oxygène des villes.

- Mais non, c'est bien trop loin.

 

in L'intégrale des brèves de comptoir 1992-1993

 

 

Christian Bobin

 

Lire, sommeiller, marcher, ne penser à rien, laisser les lumières du ciel pâlir sur la tapisserie des murs.

 

in Une petite robe de fête

 

 

Christian Bobin

 

l'amour du temps perdu. Le temps perdu est comme le pain oublié sur la table, le pain sec. On peut le donner aux moineaux. On peut aussi le jeter. On peut encore le manger, comme dans l'enfance le pain perdu: trempé dans du lait pour l'adoucir, recouvert de jaune d'oeuf et de sucre, et cuit dans une poêle. Il n'est pas perdu, le pain perdu, puisqu'on le mange. Il n'est pas perdu, le temps perdu, puisqu'on y touche à la fin des temps et qu'on y mange sa mort, à chaque seconde, à chaque bouchée. Le temps perdu est le temps abondant, nourricier.

 

in La part manquante

 

 

Jacques Prévert

 

La vie est une cerise. La mort est un noyau. L'amour un cerisier.