Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/03/2014

Hermann Hesse

 

 

Celui qui a grandi dans la montagne, il peut bien pendant des années étudier la philosophie ou l'histoire naturelle et faire table rase des vieilles croyances: quand il sent à nouveau le foehn ou entend une avalanche dévaler à travers les bois, son cœur tremble dans sa poitrine et il songe à Dieu et à la mort.

 

in Peter Camenzind

 

 

05/03/2014

Louis-Ferdinand Céline

 

Les êtres vont d'une comédie vers une autre. Entre-temps la pièce n'est pas montée, ils n'en discernent pas encore les contours, leur rôle propice, alors ils restent là, les bras ballants, devant l'événement, les instincts repliés comme un parapluie, branlochants d'incohérence, réduits à eux-mêmes, c'est-à-dire à rien. Vaches sans train. 

 

in Voyage au bout de la nuit

 

 

Edith Wharton

 

 ils rencontraient le bonheur comme s'ils eussent surpris un papillon dans les bois dénudés et neigeux.

 

 in Ethan Frome

 

 

 

Christian Bobin

 

Qui rit après sa mort? La pluie dans le feuillage.

 

in L'autre visage

 

 

Marcel Proust

 

[...] il vient dans la vie une heure [...] où les yeux las ne tolèrent plus qu'une lumière, celle qu'une belle nuit comme celle-ci prépare et distille avec l'obscurité, où les oreilles ne peuvent plus écouter de musique que celle que joue le clair de lune sur la flûte du silence.

 

in Du côté de chez Swann

 

 

 

Romain Gary

 

Aimer est une aventure sans carte et sans compas où seule la prudence égare. 

 

in Clair de femme

 

 

 

Jules Renard

 

Papillon, ce billet doux plié cherche une adresse de fleur.

 

 

Eugène Guillevic

 

Les forêts le soir font du bruit en mangeant.

 

 

Luis Sepúlveda

 

 Comme disent les Shuars: le jour, il y a l'homme et la forêt. La nuit, l'homme est forêt.

 

in Le vieux qui lisait des romans d'amour

 

 

 

04/03/2014

Jean Giono

 

il y a dans la forêt des bruits qui ressemblent à des paroles.

 

in La femme du boulanger

 

 

 

Khalil Gibran

 

La racine est une fleur qui dédaigne la gloire.

 

in Le sable et l'écume

 

 

 

03/03/2014

Kobayashi Issa

 

Tuant une mouche j'ai blessé une fleur

 

 

 

Eschyle

 

la violence, en s'épanouissant, produit un épi de malheur, qui ne fournit qu'une moisson de larmes.

 

in Les Perses

 

 

Paul Valéry

 

Tendresse est tendance à se livrer en toute faiblesse à la douceur d'être faible. Mais d'où vient ce " plaisir " ? Cette faiblesse, il est vrai, cet attendrissement - prépare un coup d'extrême force. 

 

in Mélange

 

 

Michel Laclos

 

Essuie-glace : collectionneur de papillons.