Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/07/2014

André Beem

 

 

Vivant sous le couvert de l’homme, à quelle inhumanité

ne laissons nous pas de donner cours chaque jour ?

 

In Les ténèbres

 

 

16:02 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

20/07/2014

Raoul Vaneigem

 

Aux hommes et aux peuples,

il suffit de faire avaler des couleuvres

pour qu'ils chient des vipères.

 

in Pour l'abolition de la société marchande pour une société vivante

 

 

21:54 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

19/07/2014

Edgar Morin

 

L'indifférence, ce gel de l'âme.

 
in Le vif du sujet

 

 

12:40 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Gustave Thibon

 

Profondeurs des masques : Cet homme était méconnaissable à force d'être redevenu lui-même. 

in Destin de l'homme, 1941

 

 

12:31 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

17/07/2014

René de Obaldia

 

je ne trahirai pas l’étoile de tes cuisses. 

 

 in Le Centenaire

 

21:38 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

16/07/2014

Armand Monjo

 

Aimer

 c’est être fidèle

au meilleur

 de l’autre

 

in Kaleidoscope

 

 

 

 

14:59 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

14/07/2014

Jean-Claude Touzeil

Quand on le regarde

avec trop d’insistance

le soleil

ferme les yeux

tire l’échelle

et se protège

d’un nuage

Il a peur d’attraper

des coups d’homme.

 

in Jardins du bout du monde

 

 

11:36 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Charles Baudelaire

 

Perdu dans ce vilain monde, coudoyé par les foules, je suis comme un homme lassé dont l'oeil ne voit en arrière, dans les années profondes que désabusement et amertume, et devant lui qu'un orage où rien de neuf n'est contenu, ni enseignement, ni douleur. 

 

un bémol pour la douleur. ça de la douleur, y'en a plein les fouilles du monde.... cg

 

 

10:34 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

13/07/2014

Shan Sa

 

Mourir, c'est frotter la neige contre la neige,

incendier un hiver de frimas et de glace.

 

in La joueuse de go

 

 

13:51 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

10/07/2014

Khalil Gibran

 

Lorsque je me tins devant toi, tel un miroir limpide, tes yeux plongèrent dans les miens et contemplèrent ton image. Alors tu me dis : " Je t'aime. " Mais en vérité, tu t'aimais en moi. 

 

in Le sable et l'écume

 

 

14:53 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Natsume Sôseki

 

Vent d'hiver
Qui précipite dans la mer

Le soleil couchant 

 

 

14:38 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Isabelle Ducastaing

  

Il défroisse l’ambre de ses sentiers inconnus

 Et son arbre s’étrange

 

Elle désourle des lèvres ses étoffes moirées

 Et son jardin s’emmièle

  

Ils s’orchestrent à tâtons,

 S’effeuillent goutte à goutte

Les voilà qui s’enfièvrent

 

                

 

 

12:10 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Eugène Savitzkaya

 

Il lègue son corps au chat

 

in Fou trop poli

 

12:09 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

09/07/2014

Ambrose Bierce

 

Évangéliste n. Porteur de bonnes nouvelles, particulièrement (dans un sens religieux) de celles qui assurent notre propre salut et la damnation de nos voisins.

 

in Le dictionnaire du Diable

 

 

12:43 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

08/07/2014

Eugène Savitzkaya

 

ton sexe était une anémone sur le seuil de ta maison

 

 in Fou trop poli

 

 

12:55 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)