Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/07/2014

Guy Goffette

 

Je connais les visages parce que je les regarde à travers l’étoffe que tissent mes propres yeux, parce que je contemple la réalité qu’ils voilent.

 

in Epilepsie force douze

 

 

11:49 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

27/07/2014

Samuel Beckett

 

Nous naissons tous fous. Certains le demeurent.

 

 

 

23:43 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

25/07/2014

Kahil Gibran

 

Défaite, ma défaite, ma solitude et mon isolement,

Tu es pour moi plus chère que mille triomphes

Et plus douce pour mon cœur que toute la gloire du monde.

 

 in Le fou

 

 

 

19:09 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

André Beem

 

La nuit me moule

au creux de toi

mon corps t’inverse

et tu t’engouffres

 

in Larghetto

 

 

18:53 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Colette Nys-Mazure

 

Je vous écris d’une nuit d’encre violette,

quand l’amitié rameute ses étoiles

 

in Lettres d’appel

 

 

 

 

18:37 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Claude Ber

 

Les matins nous sautaient au visage par volée d’oiseaux. Doigts entrelacées à des herbes inventées. Cheveux noués à ces fils d’ambre qui, entre chien et loup, font à l’air comme un pelage.

 

 

 

18:32 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Kahil Gibran

 

Et dans ma folie, j’ai retrouvé à la fois ma liberté et ma sécurité ; la liberté d’être seul et la sécurité de n’être pas compris ; car ceux qui nous comprennent nous asservissent de quelque manière.

 

in Le Fou

 

 

 

16:39 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Colette Nys-Mazure

 

 

Je vous écris d’un ennui fécond.

 

 in Lettres d’appel

 

 

15:46 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

23/07/2014

André Beem

 

à nouveau

blesser le silence

 

inciser

sa chair insonore

 

déchirer

à vif l’être muet

 

lui tailler

de nouvelles lèvres

 

qu’à nouveau

coule un sang de sens

 

à quoi bon

 

tout mot n’est

qu’une cicatrice

 

taciturne

de nous se détourne

 

à nouveau

le tout qui nous pense

 

in La traversée d’ici

 

 

 

13:10 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

22/07/2014

André Beem

 

Avant que la mort t’anéantisse, pourquoi te priver du plaisir de disparaître sous des formes nombreuses et variées ? Ce me semblerait d’un homme vraiment digne de ce nom, que de mourir aussi multiple qu’il est né.

 

in Loxias

 

 

16:34 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Colette Nys-Mazure

 

Je cherche un écho, je tâtonne et balbutie, je béquille vers vous.

Répondez-moi.

 

in Lettres d’appel

 

 

 

16:32 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Romain Fustier

 

Des trains de nuit filent sur tes jambes,

sur tes cuisses où s’inscrivent les veines des voies

 

 

00:36 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

21/07/2014

Jules Renard

 

J'ai bâti de si beaux châteaux que les ruines m'en suffiraient. 


in Journal -2 juin 1890

 

 

16:37 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

André Beem

 

Songeant à ses parents, qu’il aimait bien :

Certes, dit Snul, ils m’ont donné la vie.

Mais ils m’ont pris tout le reste.

 

in Snul

16:15 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

André Beem

 

 

Vivant sous le couvert de l’homme, à quelle inhumanité

ne laissons nous pas de donner cours chaque jour ?

 

In Les ténèbres

 

 

16:02 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)