Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/06/2022

Andrei Tarkovsky

Le poète est un homme qui a l'imagination et la psychologie d'un enfant. Sa perception du monde est immédiate, quelles que soient les idées qu'il peut en avoir. Autrement dit, il ne décrit pas le monde, il le découvre.

 

in Le Temps scellé

 

 

10:38 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

26/05/2022

Amina Saïd

nous étions l’oiseau blanc

qui porte le nuage entre ses ailes

nous étions le vol et l’oiseau

fendant le ciel du regard

quand s’abolit la distance

et que renaît le feu

 

in soleil à son lever 

 

 

 

 

22:22 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

24/05/2022

Thierry Metz

 

Un homme marche dans les feuilles,
non loin du pavillon. Il se déplace si
lentement, avec tant de précautions
qu’il ne s’aperçoit pas qu’un arbre le
suit.


in L’homme qui penche

 

 

 

11:22 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

23/05/2022

Thierry Metz

 Demande au veilleur là-haut
sur sa branche
parmi les lucioles
dans la braise des mots
dans le presque rien d’écrire
il sait – lui- l’attardé
que son aujourd’hui
dorsale de l’ailleurs
n’a pas d’autre horizon que sa langue
où l’éclair se dénude


in Sur la table inventée

 

 

16:10 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Jung

272795931_926719794695002_4146646465156978066_n.jpg

 

 

15:48 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

22/05/2022

Tom Waits

Tom Waits.jpg

 

 

17:12 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Raffaele Iovino

Raffaele Iovino.jpg

 

 

12:00 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

21/05/2022

Aldous Huxley

225572839_2947164322188307_2867492332975339001_n.png

 

 

12:43 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

19/05/2022

Christian Bobin

Les enfants sont des gens qui ne ressemblent à personne. On les met dans les écoles pour qu'ils deviennent comme tout le monde. L'école est une boîte qui ressemble à une maison. On trempe l'enfant dans la boîte, on le laisse mijoter quatorze ou quinze ans dans la boîte, on le ressort, il a les yeux écarquillés d'être resté si longtemps dans le noir, on lui dit : bravo mon grand, te voilà comme tout le monde. C'est pas drôle d'être comme tout le monde. Personne n'aime ça. Heureusement ça ne marche pas. La boîte école, la boîte usine, la boîte travail, la boîte chômage, la boîte télévision, la boîte boîte ; aucune boîte ne marche, aucune boîte n'est assez bien fermée pour empêcher la vie d'entrer, et quand la vie entre quelque part, ouh la la, plus rien n'est pareil c'est le grand désordre, le grand carnaval des couleurs. C'est même comme ça qu'on distingue la vie de la mort : là où tout se ressemble, là où tout est en ordre - c'est la mort. Et là où tout est bizarre, drôle, mélangé - c'est la vie.

 

in Le jour où Franklin mangea le soleil

 

 

12:28 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

10/05/2022

Ana Minski

 

Combien sommes-nous à rêver le désencerclement
l’ouverture des portes, le désenchaînement des pierres
pour que surgisse enfin celle que nous nommons mère
et qui n’est autre que l’heure magique de l’aurore.

in Les lézardes de feu

 

 

 

09:32 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

05/05/2022

Michel Baglin

Cette vie, l’agrandir
par le corps réveillé,
l’infini paysage
qui nourrit le désir
de trouver un passage
et de reprendre pied.
L’agrandir par la mer,
par la vague et par l’aile,
par la voile et le vent.
L’inventer fraternelles
par les yeux grands ouverts
qui nous font plus présents.

 

in De chair et de mots

 

 

 

19:41 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

29/04/2022

Marguerite Yourcenar

J'ai atteint le centre. J'écoute le battement d'on ne sait quelle horloge divine à travers la mince cloison charnelle de la vie pleine de sang, de tressaillements et de souffles. Je suis près du noyau mystérieux des choses comme la nuit on est quelquefois près d'un cœur.

 

in Feux 

 

 

00:17 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

25/04/2022

Proverbe africain

a3V9aoF1gi_NdDyqT2FucLBoXxw@534x800.jpg

 

 

15:53 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

20/04/2022

Werner Lambersy

Et tu dors
Dans Uluru la porteuse
Maternelle de l'ocre semence
Des crépuscules
Où tu agites
Ton ombre
 
Là-bas sur la Grande Terre
Où tu n'es pas quelque chose
D'isolé mais un morceau non détaché
Du cordon ombilical
Des millénaires en cours
 
Là-bas Uluru dort
à ta place
et remplit le contrat initial
de rêver l'essentiel
 
Et son nombril est un tunnel d'étoiles
Vers l'âme unique de la matière
Et l'œil humide de l'amour

in Uluru

 

 

12:44 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (1)

19/04/2022

Andreï Tarkovski

L'art nous fait appréhender le réel à travers une expérience subjective. Avec la science, la connaissance de l'univers évolue d'étape en étape, comme si elle gravissait les degrés d'un escalier sans fin, chacune réfutant souvent celle qui l'a précédée, au nom de vérités particulières objectives. En art, la connaissance est toujours une vision nouvelle et unique de l'univers, un hiéroglyphe de la vérité absolue. Elle est reçue comme une révélation, ou un désir spontané et brûlant d'appréhender intuitivement toutes les lois qui régissent le monde : sa beauté et sa laideur, sa douceur et sa cruauté, son infinité et ses limites.

 

in Le temps scellé

 

 

17:52 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)