Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/06/2015

Anne Jullien-Perrouas

 

Je touche par les points laogong de mes paumes dansantes la concrétion de leurs pensées, inclusions dans l’ambre de leur cerveau

 

et parfois m’en trouve encombrée

 

  

j’ai la chance d’habiter un pays dont la beauté réelle et tangible chasse les natures mortes où vivent qui hantent mon esprit, aliens, batards et merveilleux

 

et cette beauté à toucher fait tomber mon âme dans mes souliers, sous la plante de mes pieds

 

ainsi je marche et réintègre mon corps hologramme

 

 

in Les mots masaï

 

 

 

Miguel de Cervantes

 

 

Ils aboient Sancho, signe que nous avançons.

 

 in Don Quichotte de la Mancha

 

 

Miguel de Cervantes

 

Ladran Sancho, señal que cabalgamos.

 

 in El Quijote de la Mancha

 

 

 

 

24/06/2015

Anaïs Nin

 
Notre vie est pour une grande part composée de rêves.

Il faut les rattacher à l'action.

 


   

23/06/2015

Georges Picard

 

Sur dix idées publiques, huit ou neuf ont été imposées par matraquage. Seraient-elles vraies, nous ne les avons pas domestiquées nous-mêmes, ce sont elles qui nous ont assaillis de force. Comme disait un Ancien, un fou qui crie qu'il fait jour en plein jour n'en est pas moins fou. Répéter ce qui se dit, même si ce qui se dit est vrai, relève du simple psittacisme tant que l'on n'a pas décortiqué soi-même l'idée et essayé d'en vérifier le bien-fondé. 


in Petit traité à l'usage de ceux qui veulent toujours avoir raison

 

 

Anaïs Nin

 

A la racine du mensonge se trouve l'image idéalisée que nous avons de nous-mêmes et que nous souhaitons imposer à autrui.

 

 

Anaïs Nin

 

Une personnalité c’est quelqu’un qui a déroulé le ruban, déplié les pétales, exploré tous les niveaux. Peu importe par où l’on commence : l’instinct ou la sagesse, la nature ou l’esprit. L’accomplissement signifie l’expérience de toutes les parties du moi, de tous les éléments, tous les plans. Cela signifie que chaque cellule du corps accède à la vie, s’éveille. On meurt lorsque les cellules sont épuisées, on atteint la plénitude lorsqu’elles fonctionnent toutes, le rêve, le désir, l’instinct, l’appétit. L’un éveille l’autre. C’est une contagion. L’ordre est sans importance. Toutes les erreurs sont nécessaires, les balbutiements, les impairs, les aveuglements. Le but est de couvrir tout le terrain, toutes les routes. 

 

 

 

Anne Archet

 

Comment savoir si vous faites l’amour avec une vraie femme ? 

Facile: elle ne se dégonfle pas quand on la mord.

 

 

Anne Archet

 

Je serais exclusivement lesbienne

si les femmes n’aimaient pas tant le magasinage.

 

 

22/06/2015

Lawrence Block

 

Mourir est un processus très instructif. C'est fou ce qu'on apprend.

Le seul ennui, c'est qu'on n'a guère le temps de mettre ses nouvelles connaissances en pratique

 

in Le Diable t'attend

 

 

 

Anne Jullien-Perouas

 

Mon petit personnage spirituel autiste est libre, ne connait rien de l’altérité.

 

in Cerveau 3

 

 

Anne-Jullien Perrouas

 

Sorcière je marmonne

 Formules magiques

 Rauque musique

 Fontaines sous la terre.

 

 

Anne Archet

 

Ces sont des inconnus qui vous lisent, des admirateurs lointains.

Les proches, vous supporter leur suffit.

 

 

21/06/2015

Georges Picard

 

à toute époque, l'arrogance de l'obscurantisme

reste le carrefour des nullités humaines. 

 

in Petit traité à l'usage de ceux qui veulent toujours avoir raison

 

 

 


  

20/06/2015

Georges Picard

 

Les réalistes ne sont pas moins fous que les irréalistes,

ils le sont seulement de façon plus terne. 

in Tous fous