Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/05/2015

Proverbe antillais

 

L’arbre a accès au monde non par ses feuilles

mais pas ses racines

 

 

Su Tung po (11ème s.)

 les olives

 

de ces abondants fruits verts, saupoudrés de sel rouge,
 le premier goût est dense, amer, âpre
 on attend, une légère douceur monte d'entre dents et gencives
 plus suave que le miel des précipices d'emblée sucré

 

 

Chiyo-ni (1703-1775)


 
le son de la cloche du soir
 immobilisé dans le ciel
 les cerisier en fleurs



in bonzesse au jardin nu

 

 

 

Diane Meunier

 

La lune est une belle idée de fou

 Les étoiles sont les puces du ciel

 

 in Poèmes en poche

 

 

22/05/2015

Friedrich Nietzsche

On appelle esprit libre celui qui pense autrement qu’on ne s’y attend de sa part en raison de son origine, de son milieu, de son état et de sa fonction, ou en raison des opinions régnantes de son temps. Il est l’exception, les esprits asservis sont la règle. Ce que ceux-ci lui reprochent, c’est que ses libres principes, ou bien ont leur source dans le désir de surprendre ou bien permettent de conclure à des actes libres, c’est-à-dire de ceux qui sont inconciliables avec la morale asservie.


in Humain, trop humain, 1876

 

 

20/05/2015

Paul Carvel

 

Dictature : pays où les citoyens veulent voter mais ne peuvent pas.

Démocratie : pays où les citoyens peuvent voter mais ne veulent pas.

 

in Sel d'esprit

 

 

Proverbe antillais

 

Avec de la patience on voit le nombril d'une puce.

 

 

Proverbe antillais

 

Demain est un imbécile

 

 

Ryokan

un peu ivre

le pas léger

dans le vent du printemps

 

 

Emil Michel Cioran

 

Ne me demandez plus mon programme ;

respirer, n'en est-ce pas un ?

 

in Syllogismes de l'amertume

 

 

19/05/2015

Guy Debord

Il n'est pas douteux que la solitude est préférable

à une action collective compromise.

 

 

Paul Carvel

Dictature : pouvoir absolu d'un seul.
Démocratie
 : pouvoir absolu de quelques-uns. 

  in Sel d'esprit (696)

 

 

17/05/2015

Serge Bouchard

  

La télévision est une plaie, une plaie d'autant plus vive que nul ne songe à la fermer. Alors, elle reste ouverte à longueur de journée et ce pâle reflet, qui ne veut pas guérir, devient un mal atroce dont on se met à jouir. 

  

in Quinze lieux communs

 

 

Hosai (1885-1926)

 

dans la boîte à clous

tous les clous

sont tordus

 

 

16/05/2015

Christian Bobin

 

 

Un poète, c'est joli quand un siècle a passé, que c'est mort dans la terre et vivant dans les textes. Mais quand c'est chez vous, un enfant épris d'absolu, bouclé dans sa chambre avec ses livres, comme un jeune fauve dans sa tanière enfumée par Dieu, comment l'élever ? Les enfants savent tout du ciel jusqu'au jour où ils commencent à apprendre des choses. Les poètes sont des enfants ininterrompus, des regardeurs de ciel, impossible à élever. 

 

in La dame blanche