Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/09/2015

Marie-Florence Ehret

 

Qui passait capricieux

 froissait mes draps mes rêves

  

ce cœur crevé d’où s’envolaient

 les oiseaux les parfums d’enfance

 ce cœur vidé que j’emplissais sans cesse

 de baisers neufs de caresse

 et scellais au plomb de mes lèvres

  

quel fantôme d’enfant fou

 ai-je bercé ?

 

 

22:24 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

22/09/2015

Jean Laugier

 

Ouverture de chair obscure qui me somme

 Plaie, pulsation du monde aux jambes de la nuit,

 L’ombre chargée de grains fragmente une main d’homme

 Et les astres charroient leurs fréquences de fruits.

  

in Fenêtres vos regards

 

 

 

21:57 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

18/09/2015

Pascal Perrot

 

 

Avant que nos traits ne s’effacent

Du grand graphique universel

Avant qu’un quelconque urbaniste

Ne modifie les plans divins

 

Il nous reste encore à tracer

Quelques figures et quelques courbes

Au coin des nappes du néant.

 

 

in Un ami lointain

 

 

 

 

 

 

21:01 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Saïd Dib

 

Parallèle et puis pède,

 

je perdis cul en l'air,

 

l'axe de mes tangentes.

 

 

 

in Tranquillement tranchant

 

 

 

15:10 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

15/09/2015

Novalis

 

 

Si vous apercevez un géant, regardez d'abord la position du soleil, et voyez si le géant n'est pas l'ombre d'un pygmée.

 

 

09:56 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

14/09/2015

Marie-Florence Ehret

 

Le pêcheur a jeté son filet

ma vie a glissé hors des mailles

 

Oubliée du miracle je reste

 seule dans l’eau qui respire

 

in Que la musique

 

 

 

09:26 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Diane Meunier

 

Oh dis ! Tu nous embêtes la folle ! Tu vas nous lâcher oui ?! Tiens, prends donc une pilule magique ou un grand verre d’alcool pour les folles ou pends-toi avec tes regrets ou va te noyer dans tes larmes n’importe-quoi mais tais-toi !

 

Taisons-nous dans la tête et vide ta valise

 

déjà, tu n’iras nulle part, tu le sais bien et qu’est-ce que tu pourrais bien faire hein ?

 

Où pourrais-tu aller ?

 

Si Si et Si ! je veux partir je vais partir avec ou sans toi sans rien et à poil dans ma tête

 

Ça t’apprendra !

 

 

 

 in Abattre les cathédrales

 

 

 

 

09:05 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

13/09/2015

Dominique Caetano

 

 

Je suis monté sur les hauteurs, je vois toute la ville et ses toits gris,

on dirait de la peau d’éléphant et je suis le cornac pleurant son salaire.

 

 

 

 

 

 

21:15 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Ewa Lipska

 

 Bla-bla-bla sa photographie téléphone.
Un voyage de noces traverse l’écran.
Elle dans un fichier de robe blanche. Lui dans des icônes de tennis.

 


 

16:46 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Tristan Cabral

 

c’est pourquoi, il ne faut plus jamais,

 donner de Nom au Grand Silencieux des Ténèbres !

 car tant qu’il fera Dieu, le monde pleurera !

  

Ramallah, noël 2008

in On Gaza’s strip

 

 

 

 

15:32 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Claire Hexer

 

Les artistes doivent s’agiter. Et ne me parlez pas encore du sens. Ici, c’est d’énergie dont il s’agit. Le travail au bout du compte, dans le tracé circulaire, est égal à zéro.

 

 

in L’artiste

 

 

 

15:28 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

12/09/2015

Gilbert Joncour

 

puis, dans le pourpre, le sang, le vomi, la crasse et les giclures,

on lèche son assiette et son vide et ses doigts.

 

in Hors les murs

 

 

 

10:55 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Diane Meunier

 

Et moi aussi j’ai peur

 

le cri reste dans ma bouche et mes jambes faillissent

 

et les chiens me reniflent, excités

 

je m’habille de fleurs pour les dérouter et je hurle de la poésie

 

mais je ne suis pas sûre qu’ils aiment les poètes, les chiens, ni les fleurs

 

 

 

 in Abattre les cathédrales

 

 

 

10:49 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

11/09/2015

Sven Lindqvist

 

Vous le savez déjà.

 Moi aussi. 

 Ce ne sont pas les informations qui nous font défaut. 

 Ce qui nous manque, c’est le courage de comprendre ce que nous savons 

 et d’en tirer les conséquences. 

 

in Exterminez toutes ces brutes

 

 

 

09:36 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (1)

Robert Edward Hart

 

Le poète congénital et incurable, résiste, on ne sait en vertu de quel sortilège, à toutes les tentatives de destruction méthodique, ou méthodiste, que la société multiplie contre lui (...) Ce perpétuel dissident, cet être anachronique : le poète, a trouvé le moyen de survivre au dodo et à la liberté, que l'homme sociable a fini, et non sans peine, par exterminer.

 

 

09:33 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)