Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/06/2015

Georges Picard

 

Sur dix idées publiques, huit ou neuf ont été imposées par matraquage. Seraient-elles vraies, nous ne les avons pas domestiquées nous-mêmes, ce sont elles qui nous ont assaillis de force. Comme disait un Ancien, un fou qui crie qu'il fait jour en plein jour n'en est pas moins fou. Répéter ce qui se dit, même si ce qui se dit est vrai, relève du simple psittacisme tant que l'on n'a pas décortiqué soi-même l'idée et essayé d'en vérifier le bien-fondé. 


in Petit traité à l'usage de ceux qui veulent toujours avoir raison

 

 

Anaïs Nin

 

A la racine du mensonge se trouve l'image idéalisée que nous avons de nous-mêmes et que nous souhaitons imposer à autrui.

 

 

Anaïs Nin

 

Une personnalité c’est quelqu’un qui a déroulé le ruban, déplié les pétales, exploré tous les niveaux. Peu importe par où l’on commence : l’instinct ou la sagesse, la nature ou l’esprit. L’accomplissement signifie l’expérience de toutes les parties du moi, de tous les éléments, tous les plans. Cela signifie que chaque cellule du corps accède à la vie, s’éveille. On meurt lorsque les cellules sont épuisées, on atteint la plénitude lorsqu’elles fonctionnent toutes, le rêve, le désir, l’instinct, l’appétit. L’un éveille l’autre. C’est une contagion. L’ordre est sans importance. Toutes les erreurs sont nécessaires, les balbutiements, les impairs, les aveuglements. Le but est de couvrir tout le terrain, toutes les routes. 

 

 

 

Anne Archet

 

Comment savoir si vous faites l’amour avec une vraie femme ? 

Facile: elle ne se dégonfle pas quand on la mord.

 

 

Anne Archet

 

Je serais exclusivement lesbienne

si les femmes n’aimaient pas tant le magasinage.

 

 

22/06/2015

Lawrence Block

 

Mourir est un processus très instructif. C'est fou ce qu'on apprend.

Le seul ennui, c'est qu'on n'a guère le temps de mettre ses nouvelles connaissances en pratique

 

in Le Diable t'attend

 

 

 

Anne Jullien-Perouas

 

Mon petit personnage spirituel autiste est libre, ne connait rien de l’altérité.

 

in Cerveau 3

 

 

Anne-Jullien Perrouas

 

Sorcière je marmonne

 Formules magiques

 Rauque musique

 Fontaines sous la terre.

 

 

Anne Archet

 

Ces sont des inconnus qui vous lisent, des admirateurs lointains.

Les proches, vous supporter leur suffit.

 

 

21/06/2015

Georges Picard

 

à toute époque, l'arrogance de l'obscurantisme

reste le carrefour des nullités humaines. 

 

in Petit traité à l'usage de ceux qui veulent toujours avoir raison

 

 

 


  

20/06/2015

Georges Picard

 

Les réalistes ne sont pas moins fous que les irréalistes,

ils le sont seulement de façon plus terne. 

in Tous fous

 

 

Raoul Vaneigem

 

Ce qui est mieux connu est mieux compris et mieux aimé. Pour peu qu'il préfère une once de chair vive à une once de chair morte, un chercheur étudiant les loups, les chevêches, les fourmis, les grenouilles ou les poulpes perd toute envie de les tuer et s'attache, au contraire, à les protéger. L'approche humaine de la faune et la flore perdrait-elle sa pertinence en s'appliquant aux hommes dénaturés par une économie de prédation ? 

in Rien n'est sacré, tout peut se dire

 

 

Anne Jullien-Perouas

 

Croyant me parler c’est à eux qu’ils parlent et croyant m’écouter, c’est eux qu’ils entendent

 

Kinesthésique à outrance, je perçois par leur peau ce qu’ils perçoivent et vogue au-milieu de leurs pensées je touche au travers de mon corps volatile les paysages qu’ils habitent ainsi

 

Leurs tressaillements, leurs hâtes et les brouillons de leurs émotions je les vis incognito et parfois m’en trouve encombrée.

 

 

in La nuit du boa

 

 

 

 

19/06/2015

Basarab Nicolescu

    

Bonne définition de l'enfer : tourner perpétuellement en rond.

 

in Théorèmes poétiques

 

18/06/2015

Roger-Gilbert Lecomte

 

 

 L'aube froide

Des ténèbres pâles

Inonde les pôles

Du ciel et de la chair

Des courants souterrains de la chair et des astres

Au fond des corps de terre

Les tremblements de terre

Et les failles où vont les volcans du délire

Tonner

 

  

 in Sacre et massacre de l’amour