Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/07/2019

Maurice de Vlaminck - Tempête de neige

Tempete_de_neige_Maurice_de_Vlaminckblog.jpg

 

 

 

 

10:28 Publié dans ESCAPADES | Lien permanent | Commentaires (0)

Glenn Brady - Creature in the underpass

glenn-brady-creature-in-the-underpass-50cmx35cm.jpg

 

 

 

Pénélope Corps - Avec les pierres avec les pieds

 

 

 

 

22/07/2019

Agelos Kalodoukas - Athènes, Grèce - 1er mai 2019

Agelos Kalodoukas Athens, Greece 1 May 2019.jpg

 

 

 

Martín Caparrós

 

La principale cause de la faim dans le monde, c’est la richesse : le fait qu’un petit nombre accapare ce dont un grand nombre a besoin, y compris la nourriture.

 

in La faim

 

 

 

14:56 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Vivian Maier - Chicago - 26 janvier 1955

Vivian Maier Chicago 26 janvier 1955.jpg

 

 

 

Martín Caparrós

Plus de la moitié de l’argent qui transite par les bourses du monde riche est confié au HFT – High Frecuency Trading -, la forme la plus extrême de spéculation algorithmique ou automatisée. Un nom à rallonge pour quelque chose de très compliqué et de très simple à la fois : des ordinateurs surpuissants qui réalisent des millions d’opérations en quelques secondes ou millisecondes ; ils achètent, vendent, achètent, vendent achendent ventent vachètent achentent vachendent véchendent sans trêve, tirant parti d’infimes changements des cours qui, en pareilles quantité, se transforment en montagnes d’argent. Ce sont des machines qui opèrent beaucoup plus vite que n’importe quel être humain, indépendantes de quiconque. (…)

Le HFT, c’est de la spéculation à l’état pur : des machines qui ne servent qu’à gagner toujours plus d’argent. Ce sont des opérations que personne ne réalise sur des contrats qui ne sont pas faits pour être honorés concernant des marchandises dont personne ne verra jamais la couleur : achat et vente de néant en quelques secondes, marché pur sans l’intrusion de quelque réalité que ce soit. Argent sur de l’argent, fumée produisant du feu, la fiction la plus rentable.

 

in La faim

 

 

 

14:43 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Vivian Maier - Chicago - 1950's

Vivian Maier Chicago_o.jpg

 

 

 

Martín Caparrós

 

Leslie – appelons-le Leslie - est courtier dans une des quatre ou cinq grandes compagnies céréalières du monde, une entreprise qui brasse plusieurs milliards de dollars par an (…)

(…) - Tout de cela peut-être synthétisé de manière très simple : tous ces gars veulent gagner de l’argent. Comment font-ils pour gagner de l’argent ? Aujourd’hui il existe beaucoup de manières. Il faut les connaître, être capable de les manier : prendre des positions à moyen et long terme, prendre et liquider ces positions en l’espace de deux minutes. Il y a de plus en plus de manière de gagner de l’argent avec ces opérations là.

Dans certains pays du globe – tels que celui-ci -, on peut dire qu’on fait quelque chose dans le seul but de gagner de l’argent. Dans d’autres, non. Mais, en règle générale, il n’est pas facile de dire qu’on fait monter le prix des aliments dans le seul but de gagner de l’argent. On agite des justifications : qu’en réalité le grain augmente en raison de la hausse de la demande chinoise, la pression des agro carburants, les facteurs climatiques. (…)

- Et vous arrive t-il de penser au coût de ce que vous faites dans le monde réel ?

- À quel genre de coût fais-tu allusion ? Le coût économique, le coût social ? De quel coût parles-tu ?

 

in La faim (à la Bourse de Chicago)

 

 

 

14:04 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

21/07/2019

Şehmus Altay

Şehmus Altay 93_n.jpg

 

 

 

Martín Caparrós

(…) «  L’histoire de la nourriture prit un tournant abominable en 1991, à un moment où personne n’était très regardant. Ce fut l’année où Goldman Sachs décida que notre pain quotidien pouvait devenir un excellent investissement. (…) en 1991, ils avaient déjà fait main basse sur presque tout ce qui pouvait être transformé en abstraction financière. La nourriture était à peu près tout ce qui restait. Ainsi, avec leur soin et leur précision habituels, les analystes de Goldman se sont employés à transformer la nourriture en concept.

(…) La transformation de la nourriture en moyen de spéculation financière dure depuis plus de vingt ans. Pourtant nul ne semblait l’avoir vraiment remarqué jusqu’en 2008.

(…) Quelques gouvernement tombèrent, les prix finirent par chuter, des millions de personnes basculèrent dans l’extrême pauvreté

 

in La faim

 

 

 

 

14:18 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Marc Riboud - Two Baguettes, Paris, 1953

Marc Riboud Two Baguettes, Paris, 1953.jpeg

 

 

 

Frederick Kaufman

 

(…) alors que 200 milliards de dollars atterrirent sur le marché alimentaire, 250 millions de personnes tombèrent dans l’extrême pauvreté. Entre 2005 et 2008, le prix de la nourriture augmenta de 80 % et personne ne fut étonné lorsque The Economist annonça que le prix réel de la nourriture avait atteint son niveau le plus élevé depuis 1845, l’année où le magazine l’avait calculé pour la première fois »

in son article : « The food bubble : How Wall Street starved millions and got away with it » Harper’s 2011

 

 

 

14:13 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Auteur inconnu

lol_n.jpg

 

 

 

14:10 Publié dans MESSAGES | Lien permanent | Commentaires (0)

John N. Gray, essayiste politique anglais

 

L’agriculture intensive consiste à extraire de la nourriture du pétrole. 

 

 

 

 

14:09 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)