Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/06/2021

Andreï Tarkovski

Andréi Tarkovski Polaroïd.jpg

 

 

 

Andréi Tarkovski

Je vois comme ma tâche particulière de stimuler la réflexion sur ce qu’il y a d’éternel et de spécifiquement humain, qui vit dans l’âme de chacun, mais que l’homme ignore le plus souvent, bien qu’il ait là son destin entre les mains : il poursuit à la place des chimères. En fin de compte, pourtant, tout s’épure jusqu’à ce simple élément, le seul sur lequel l’homme puisse compter dans son existence : la capacité d’aimer. Cet élément peut se développer à l’intérieur de l’âme de chacun, jusqu’à devenir le principe directeur capable de donner un sens à sa vie. Mon devoir est de faire en sorte que celui qui voit mes films ressente le besoin d’aimer, et qu’il perçoive l’appel de la beauté.

 

in Le Temps scellé, 2004, Petite Bibliothèque des Cahiers

 

 

15:31 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Dead Can Dance - The Snake and the Moon

 

 

 

 

15:27 Publié dans MUSIC BOX | Lien permanent | Commentaires (0)

Ionut Caras

Ionut Caras 05.jpg

 

 

 

Jean d'Ormesson

Ne vous laissez pas abuser. Souvenez-vous de vous méfier. Et même de l'évidence : elle passe son temps à changer. Ne mettez trop haut ni les gens ni les choses. Ne les mettez pas trop bas. Non, ne les mettez pas trop bas. Montez. Renoncez à la haine : elle fait plus de mal à ceux qui l'éprouvent qu'à ceux qui en sont l'objet. Ne cherchez pas à être sage à tout prix. La folie aussi est une sagesse. Et la sagesse, une folie. Fuyez les préceptes et les donneurs de leçons. Jetez ce livre. Faites ce que vous voulez. Et ce que vous pouvez. Pleurez quand il le faut. Riez. J'ai beaucoup ri. J'ai ri du monde et des autres et de moi. Rien n'est très important. Tout est tragique. Tout ce que nous aimons mourra. Et je mourrai moi aussi. La vie est belle.
 
 
 

15:19 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Masque lengola - Zaire - début 20e siècle

culture Lega (Congo).jpg

 

 

Rabindranath Tagore


De peur que je n'apprenne à te connaître trop facilement, tu joues avec moi. Tu m'éblouis de tes éclats de rire pour cacher tes larmes. Je connais tes artifices. Jamais tu ne dis le mot que tu voudrais dire. De peur que je ne t'apprécie pas, tu m'échappes de cent façons. De peur que je te confonde avec la foule, tu te tiens seule à part. Je connais tes artifices. Jamais tu ne prends le chemin que tu voudrais prendre. Tu demandes plus que les autres, c'est pourquoi tu es silencieuse. Avec une folâtre insouciance, tu évites mes dons. Je connais tes artifices. Jamais tu ne prends ce que tu voudrais prendre.



 in Le Jardinier d'amour, XXXV

 

 

 

 

14:56 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Jill Ferry - Caught in the lights

Jill Ferry.jpg

 

Les éblouis, les illuminés, les souterrains, les décollés, les obscurs, les perdus, les transparents, les cramés, les bannis, les rescapés, les contusions, les pauvres cons, les agonies, les suicidés.

 

La poésie.

 

in Bonzaïs hallucinogènes, Gros Textes 2017

 

 

 

 

 

20/06/2021

Madrugada - I Don't Fit

 

 

 

 

19:30 Publié dans MUSIC BOX | Lien permanent | Commentaires (0)

Jenna Barton

Jenna Barton.jpg

 

 

Barbara le Moene

 

Dans le ventre mou de la nuit
Aux pattes encre repliées
Sur les immeubles de l’avenue,
Les lumières aux fenêtres
Comme cœurs las
Faiblement battent,
Et tremblent les intérieurs feutrés



 in Traction Brabant 75

 

 

 

19:11 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Pascal Campion

Pascal Campion_0o.jpg

 

 

 

 

19:01 Publié dans FAÇADES | Lien permanent | Commentaires (0)

Philippe Léotard - Rhétorique encéphalée

 

 

 

18:45 Publié dans MUSIC BOX | Lien permanent | Commentaires (0)

18/06/2021

Laurent Baheux - 2006

Laurent Baheux 2006.jpg

 

 

 

Charles Soffray

 

C'est hélas une évidence que plus le singe se rapproche de l'homme,

plus il devient triste.


 

 

 

10:57 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)