Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/07/2016

Elyssa Obscura - Emptiness

 

Elyssa Obscura Emptiness.jpg

 

Comme si entretenir le désir de l’autre était plus important, plus précieux que nous-mêmes ou l’autre pour ce qu’il est réellement, que l’on n’a pas à séduire mais à aimer, ce qui est très différent. Quand un miroir regarde un miroir, c’est le néant qui se reflète. Être libéré du fardeau de devoir séduire est absolument fabuleux, c’est sans doute difficile de l’admettre, mais aimer est tout autre chose.

cg in Le livre des sensations

 

 

 

11/07/2016

Kérik Kouklis - Clouds near Camino - Californie

Kérik Kouklis Clouds near Camino CA.jpg

 

Agitée. Oppressée. Nuages noirs. Gorgée de larmes. Vide. En pression, compression. En colère. Tomber à l’intérieur de soi. Rien à quoi se raccrocher. Hypnotisée par la face sombre de chaque chose. Ne pas voir ce que cet état dissimule. Le trou, l’abîme de frustration. Et la fatigue jusqu’aux os.

cg in Le livre des sensations

 

 

 

07/07/2016

Kerik Kouklis - Blurry

Kerik Kouklis Blurry.jpg

 

Vivre et justifier quoi ?

 Rien. Nothing. Nada.

 

 La plupart de nos gestes, de nos paroles sont inconscients. Chaque jour gagner une petite seconde d’attention supplémentaire.

 

cg in Celle qui manque (Asphodèle 2011)

 

 

 

 

Yama-Bato

Yama Bato.jpg

 

Seulement le silence, la senteur de l’infini et dans le ciel,

la main qui soulève la peau des étoiles,

révèle la singulière multitude des oiseaux.

 

cg in Sursis

 

 

 

 

 

 

03/07/2016

Christopher Swann

christopher swann-baleines.jpg

 

L’amertume, la résignation

Pseudo sagesse qu’on se raconte

Sans oser voir que nos rêves

Sont des baleines échouées sur la grève

 

cg in Histoires d'amour, histoires d'aimer

 

 

 

 

02/07/2016

Christopher Swann - Baleines

christopher swann-baleines 8.jpg

Parlerez-vous

Les sources d’indicible ?

Les fioles

Au murmure d'océan ?

 

Entendrez-vous

Les langages tout puissants

Distillés goutte à goutte ?

 

cg in Mystica perdita, 2009

 

 

 

 

01/07/2016

Jasenko Dordevic

jasenko dordevic 2.jpg

 

 Où es-tu ?

Je suis là.

Tu penses à quoi ?

Je ne pense à rien.

Tu penses à moi ?
 

Je ne pense à rien. Pourquoi penser, creuser en vain ? Je ne sais que le chemin qui file là-bas, loin, loin là-bas. Tu ne le vois pas ? Personne ne le voit… Seulement moi peut-être, seulement moi.

 

cg in Histoires d'amour, histoire d'aimer

 

 

 

Jasenko Dordevic

jasenko dordevic.png

 

 

RÉSURGENCE 

 

Je suis la Truie dit-elle

et la Lionne.

Mon jardin fut des plus fertiles,

ma fontaine des plus sacrées.

Je contiens tous les âges,

le temps devant moi

docilement s’inclinait.

 

Ils sont venus

en mon ventre

arracher le soleil.

Ils m’ont liée à la lune,

jetée à la nuit

mais jamais lumière

ne fut plus blanche

qu’entre mes cuisses

 

Toi le frère, le fils, le père

et l’Ancien qui a trahi,

tu te dresses en conquérant

sur des ruines et des cendres.

Tu invoques l’amour

glaive à la main,

des fusils des roquettes,

innombrables phallus

de destruction.

 

Tu n’as jamais été pourtant

aussi impuissant,

homme émasculé du sens,

depuis que les déesses de l’amour

tu as maudites.

 

Innana, Ishtar, Astarté

Brûlés le fruit le jardin

Symboles de ta perdition

 

Tu as réduit les mères nourricières

au rang de putains de l’agro-industrie,

tu leur a mis le joug

de tes folies mécanistes.

 

Cérès Déméter pleurent sans fin,

quelle que soit la saison,

Perséphone ne quitte plus les enfers.

La vulve de Gaïa est sèche,

ses seins sont crevés,

ses veines lourdes et souillées.

 

La vérité n’est plus voilée,

elle est violée sans répit

mais tu as beau pilonner homme

je reste l’Inviolable

et la Vierge éternelle

 

« car je suis la première et la dernière.

Je suis l’honorée et la méprisée.

Je suis la prostituée et la sainte.

(…)

Ayez du respect pour moi.

Je suis la scandaleuse et la Magnifique. » *

 

 cg in Salines, 2007

  

 

* transcrit de papyrus gnostiques traduits en copte au IIIe ou Ive siècle,

découvert vers 1945 à Nag’ Hammâdi, en Haute-Egypte

 

 

 

 

25/06/2016

Stéphanie Lostimolo - Shaman's path

Stéphanie Lostimolo Shaman's path.jpg

 

Mort de tout ce qui est, de tout ce qui fut et de tout ce qui sera. Mort au point de n’avoir jamais été. Seuls les rêves se transmettent de vie en vie, d’illusion en illusion, comme un relai.

 

Rêves au galop hennissant qui galvanisent la non-existence.

Dans le chas de l’aiguille, tout un univers se faufile.

 

cg in Les mots allumettes (Cardère 2012)

 

 

 

 

 

Alexey L. Ulturgashev

Alexey L. Ulturgashev  049_n.jpg

 

Dans la touffeur du cœur, un mirage, un ravissement. Beauté, bonté de vivre.

La flamme d’une joie indicible.

 

Rythme, résonnance. Respiration un instant suspendue.

 

Imaginaire, imagin’eau. Imagine terre, imagine mot.

 

cg in Les mots allumettes (Cardère 2012)

 

 

 

 

 

 

15/06/2016

Christian Heinrich

Christian Heinrich bf677e.jpg

 

Ouvrir la fenêtre, voir arriver l’air d’arbre en arbre, l’appeler pour qu’il vienne desserrer l’emprise de la tête pensante qui ressasse ses peurs, ses ombres, ses problèmes, des plaques d’acier compriment mes muscles, je suffoque mais c’est dans la tête.

cg in Le livre des sensations

 

 

 

 

 

14/06/2016

Nick Bibby

Nick Bibby.jpg

 

Les grenouilles chantent quand elles sentent la pluie,

quelle est ma fonction naturelle ?

 

cg in Le livre des sensations

 

 

 

 

 

13/06/2016

Priscilla Mouritzen - Spotted bowl

Priscilla Mouritzen spotted bowl.jpg

 

Je n’écrirai plus beaucoup de paroles. Des mots, juste comme bol frêle étoile.

Quelques mots pour allumer un feu, nourrir un oiseau.

 

cg in Le poulpe et la pulpe (Cardère 2010)

 

 

 

12/06/2016

Rinat Voligamsi - Au parc

Rinat Voligamsi Au parc.jpg

Des mélopées d’iguanes, des ritournelles de dinosaures

pour ensevelir les étoiles dans le sanctuaire des prairies.

 

cg in Celle qui manque (Asphodèle 2011)

 

 

 

Erik Petrie

erik petrie 0.jpg

 

vertige en intraveineuse

un ciel griffonné de gouttières

la fureur des girouettes

sur le gris caillé des ardoises

les enfants portent

des ceintures de bouchons

à leurs poignet sont liés

des chants de grêle

Ils s’en vont palper

l’eau froide des forges

les lanternes et les ruines

à revendre sur les brocantes

à la saison des châtaignes

contre un morceau de savon

une aquarelle humide

 

cg in Aujourd'hui est habitable