Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/10/2015

Jean-Damien Roumieux

 

Etre un présage, un cerisier levé qui conclue

en ses fleurs le serment des argiles natives.

 

in Veille le vent

 

 

 

16/10/2015

Maurice Couquiaud

 

Je m’insinue dans l’arbre par l’écorce de l’ombre

 j’en ressors par l’œil de son printemps

 le premier bourgeon né dans ses paupières

 d’un regard blanc

 j’attends sous la voûte d’images

 que mûrissent les fruits sans explications

 ils tombent gorgés de limbes

 quand je secoue les branches du mystère

 chargé de rameaux sombres et de constellations

 

  in Le dernier rire pour les étoiles

 

 

 

Christian Monginot

 

Au point du jour, parfois, quelques secondes d’une grâce insolite,

fragile et tremblante sur son fil de givre.

 

 

in Voix inverse

 

 

 

Diane Meunier

 

 

quand l’hiver vous attache par les cheveux

vous cloue dans sa gelure

 

 

 

 

 

 

15/10/2015

Serge Roche

 

 

Un ver sous la peau ravine le présent

 L’invisible nous fuit par le trou de la nasse

 Poisson glissant des cordes de nos mains

 

 in Carnet de brousse

 

 

 

12/10/2015

Christian Monginot

 

Un jour il décida qu’il n’y aurait pas d’après et laissa partir sans lui

l’homme qu’il ne serait pas.

 

 

Michel Bourçon

 

Un homme debout

est un arbre de viande

 

 qui s’enracine

 sur des idées

 

  

in c’est la mer

 

 

 

Diane Meunier

 

Cathédrale du Pouvoir-et-de-l’Argent-Réunis

 

Cathédrale du Travail-Sain-et-de-la-Sainte-Famille

 

Cathédrale de l’Histoire Officielle

 

Cathédrale de la Science-Sans-Concience-aux-Applications guerrières-et-Rémunératrices

 

 

 

(…)

 

Cathédrales du-Progrès-Durable-et-de-l’Avenir-Prometteur

 

Cathédrale du Mensonge-Affirmé-sans-Vergogne

 

Cathédrale de la Vérité-Confirmée-et-de-la-Sainte-Illusion

 

 

 

(…)

 

Cathédrale des Catastrophes-à-Prévoir

 

Cathédrale des Obligations-et-Devoirs

 

Cathédrale des Poids et Mesures des Libertés

 

Cathédrale de la Conformité-et-des-Protocoles

 

  

 

(…)

 

Cathédrale de la Collaboration-Sans-Faille-Avec-les-Collabos

 

Cathédrale de la Santé-qui-a-un-Coût

 

Cathédrale de la Justice Aveugle et du Système Infaillible

 

Cathédrale de la Morale et des Préjugés

 

 

(…)

 

Cathédrale de l’Entreprise et de l’Exploitation de l’Homme par l’Homme

 

Cathédrale de la Solidarité entre les Pauvres

 

 

 

(…)

 

Cathédrale de la Réussite Méritée

 

Cathédrale de la Honte-de-l’Echec

 

Cathédrale des Opinions-toutes-Faites-sur-Tout-et-Rien-et-des-Jugements-à-l’Emporte-Pièce

 

Cathédrale des Premiers qui seront les Derniers et-des Derniers-qui-Ferment-la-Porte-en-Restant-Dehors

 

Cathédrale des Listes-Idiotes

 

 

 

in Abattre les cathédrales

 

 

 

 

Michel Talon

 

La radio presse les oranges

 

 in On ouvre

 

 

Louis Savary

 

on ne fait pas

 la poésie

 elle est

 déjà faite

 

  

in Opium de personne

 

 

 

11/10/2015

Christian Monginot

 

 

L’état amoureux semble être son état naturel et donner le la à toutes ses émotions. C’est une inclination permanente face à tout ce qui l’entoure. Il voudrait bien sortir de ce nuage qui brouille ses pensées et rend chaque pas hasardeux, mais la ridicule blessure ne se referme pas. Il tombe amoureux à tous les coins de rue. D’une voix, d’un visage, d’un chat, d’un chien, d’un grillon, d’un jardin, d’un ciel d’hiver ou de printemps. Cette énamoration chronique lui donne un air idiot, il le sait bien, c’est pourquoi il travaille à se composer d’autres visages, plus détachés, plus rusés, plus conformes. Il dissimule du mieux qu’il peut l’encombrante plaie sous des froideurs factices, de fausses exécrations.

 

 

 

Michel Talon

 

 

Tâter aux ruines des rues

 

Avec un air de montgolfière

 

Proposer un nuage aux dames de mes rencontres

 

 

 

in Orage

 

 

 

 

 

10/10/2015

Jean-Louis Bernard

 

et si l’homme

 entre oubli et secret

 accrochait les amarres du vivre

 au revers de ses songes

 

 

 

in Au juste amont du songe

 

 

 

Pascal Perrot

 

Faudrait voir à cesser de nous prendre pour des cons

 Bon, bien-sûr, je ne dis pas que quelquefois, peut-être…

 Hier, on est allé à la chasse aux poètes

 Faut pas croire, ça giboie, et en toute saison

 

Ce qui vole à douze pieds, c’est pas d’la petite bière

 C’est du gibier, mon gars, qu’on prend plaisir à voir

 Les ailes déployées pour cinq minutes de gloire

 Entre nous, on le surnomme « les beaux de l’air »

  

in La chasse aux poètes

 

 

 

Jean-Louis Bernard

 

en des temps ralentis

 

ils prononcent

 

l’élégie du silence

 

qui s’ébruitera jusqu’aux berges

 

où l’on devient caillou

 

  

in Au juste amont du songe