Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/06/2014

Nanami Cowdroy

nanami cowdroy sans-titre.png

 

 Tandis que par la fontanelle

  La sainte banquise

Déverse ses poissons

La palpitation lasse

Des jardins hallucinés

Trace un pont

Vers le calme éternel.

 

 

 

cg 2014

in Surréel des surrénales

 

 

 

Marion Le Pennec - de la série terre-ciel

Marion Le Pennec terre-ciel-5-80x120-cm.jpg

 

 

Je funambule sur le tranchant du Réel en exil perpétuel.

 

Naufrage en terre-ciel. L’échelle et le sceau du rapace.

 

L’affront et l’envol.

 

  

Ailleurs.                                               Ailleurs.

 

 

cg in Fugitive (Cardère 2014)

 

 

 

12/06/2014

Pascaline Duchatelle

pascaline duchatelle 5_n.jpg

 

Allongée. Au bord de la jouissance,

s’ouvre une ruche à la toxique ardence.

Exquise écharde. L’impérieuse salissure allume les ourlets

sur la corniche du souffle.

 

Conjugaison de l’air et du verrou.

Espace ramifié de torrents et de fourches.

La sève cache ses vieilles ruses de silex

 

cg in Fugitive (Cardère 2014)

 

 

11/06/2014

Marie Thomas - de la série Graines de silence

graines de silence marie thomas 02.jpg

 

 

Je ne vis que pour le vent, la fuite est vaine. Vouloir retenir ce qui déjà n’est que poussière…  Poudre des illusions, si volatile, s’envolera t’elle ?

 

Des rêves restent cette argile rouge et molle entre les doigts. Colmater les fissures, se peindre la face et hurler à la vôtre des sons barbares qui ne racontent rien d’autre que le cœur battant, le sang dans le ventre et le limon de nos sexes. Vous, mes semblables si dissemblables, si prévisibles, je veux poser mes mains sur vos corps qui s’effacent, qui s’aplatissent et s’étalent en pixels. Cette chair si corruptible, cette ordure, je veux la retenir encore et creuser en elle des chemins de fête, ô divine solitude. Je ne vis que par le vent qui me traverse, qui me caresse, je suis si lasse de vous regardez tourner en rond dans vos boîtes. Je voudrais vous ouvrir, comme des fruits trop mûrs qui refusent de délivrer leurs graines.

 

cg in A la loupe

 

 

 

 

 

 

10/06/2014

Jean-Louis Millet - 2014

 

exilscolorizedcarré.jpg

texte de cathy garcia                                                                                               collage  jlmi  2014
 

 

 

failles fissures entailles blessures

par où se glissent les condamnés

 

fuite dans la gueule puante du mépris camouflé

par de belles déclarations avec lesquelles

le grand commerce se torche

 

et chacun chacune

clandestin clandestine

étranger étrangère

à sa propre existence

 

clouer son sourire

ne pas faire de bruit

de remous

ne pas déranger

clouer son sourire.

 

in Pandemonium II 

 

 

09/06/2014

Michelle Renée Ledoux - Sacred circle

Michelle Renée Ledoux sacred circle.jpg

 

 

Piqûre du vivre. Miel rauque du secret. Nudité inhabitable.

 Se sertir dans un jardin amer. Ciseler le semblant, en élucider les ramifications.

 

J’épouse le cercle de la cohérence oubliée.

 

cg in Les mots allumettes (Cardère 2012)

 

 

 

 

02/06/2014

Liana Nakashidze

Liana Nakashidze1_.jpg

 

 

Nos mains dépliées

 Les dés d’argile roulent

Comme des perles

Les bêtes de potence

Sautent des falaises

Nous jetons leurs os

Dans les vasques de brume

Là où les crapauds boulimiques

Mangent des braises d’orage

 

cg in Mordre les temps de morts, 2013

 

 

 

 

 

 

 

Josef Sudek

josef sudek-miche-de-pain.jpg

 

 

Nous ne cherchons qu’à combler le manque et nos béances ne sont pas les mêmes. Nos pains d’ennui, nos charges de nuit, les journées entonnoirs où filtre l’espoir.

 

cg in Chroniques du hamac, 2008

 

 

 

Jan Mankes

JanMankes.jpg

 

 

« Combien ça dure une poule », me demande ma fille,

et je m’entends lui répondre « ça dépend des piles ».


cg in Calepin paisible d'une pâtresse de poules

(Ed. Nouveaux Délits - Coll. Les Délits Vrais n°2, 2012)

 

 

Liana Nakashidze

Liana Nakashidze8.jpg

 

La rumeur insolente des transhumances s’estompe.

  Les amas de pierres expriment l’œuvre de l’oubli. 

 

Je marche encore.

 

Il me faut grimper jusqu’au point d’ancrage. Déployer la corolle.

  Prendre refuge là où naissent les glaciers.

 

 

 cg in Fugitive

(Cardère éd. 2014)

 

 

Jesse Reno collaboration avec Ashley Montague - Exceed Yourself - 2006

Jesse reno collaboration with Ashley Montague - Exceed Yourself 2006.jpg

  

Dans la cuve du crâne
On entend l’étrange
Ressac de l’acide
L’esprit cataracte
Éclate les coutures
Tandis que dévalent
Par maints orifices
Les pensées mornes 
En ruisseaux de plumes
 
cg in Aujourd'hui est habitable

 

 

 

 

Liana Nakashidze

Liana Nakashidze 5_n.jpg

 

Les issues vont croissantes à califourchon

Tandis que tournent les chevaux nacrés

Pour les orchestres de sucre ou de purée

Un dangereux morceau d’immensité

 

 

cg 2013

In extremis

 

 

Stephan Fürnrohr

Stephan Fürnrohr 25.jpg

 

Tant de bouches assoiffées, d’offrandes transparentes à la coupe du monde.

Oublier les mots, manger les mots. Chamade des nerfs. Neige majuscule.

Césure magicienne, le geste qui ouvre la mer.

 

cg in Le poulpe et la pulpe

(Cardère éd. 2011)

 

 

 

 

01/06/2014

Vincent Descotils

Vincent Descotils 8.jpg

 

La gencive rugueuse

La bouche en brouette

Il nous faut vivre pourtant

Sous le remblai de l’aorte

Le crâne éclaté derrière les vitres

La moelle en feu en vérité

 

cg 2013

 

 

Vincent Descotils

vincent descotils 1.jpg

 

 OBSTÉTRIQUE

 

  Quand sait-on qu’un bébé squelette est prêt à naître ?

 Quand sa mère a perdu les os

 

  cg in Bonzaïs hallucinogènes