Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/08/2018

Oslo Deauville

Je vois des hommes mordre des hommes dire qu’ils sont des hommes je vois des abeilles butiner des thorax fleuris champs de coquelicots c’est l’après-midi (…) l’entre-prise des hommes jusqu’au bout  se tiennent se tiennent l’un l’autre je les vois battre le fer dans le noir faire une cage pour le soleil (…) je sens les hommes coquelicots remplis de nectar je mords des thorax creux écoute le bruit des abeilles (…) résonne le bruit des abeilles dans le noir des corps entre-pris jusqu’au bout des corps se tiennent c’est l’après-midi tu n’es pas seul au pays des hommes immobiles mille soleils coquelicots béants

 

in vision des coquelicots

in Hazard Zone#4

 

 

 

14:22 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Anselm Kiefer - Siegfried's Difficult Way to Brunhilde

 

Anselm-Kiefer Siegrfied's Difficult Way to Brunhilde.jpg

 

 

anselm-kiefer-siegfried_s-difficult-way-1997-via-mutualart.jpeg

 

 

Anselm Kiefer - Siegfried's Difficult Way to Brunhilde  gallery_6.jpg

 

 

 

 

 

Judy Glickman - Lauder Cell, Auschwitz, Pologne - 1988

Judy Glickman Lauder Cell, Auschwitz, Poland, 1988.jpeg

 

 

 

Anonyme, vue stéréoscopique - 14/18, collection du musée Nicéphore Niépce

Anonyme, vue stéréoscopique, Première guerre mondiale, collection du musée Nicéphore Niépce.jpg

 

 

Wolf Suschitzky - Harrods, Londres - 1939

Wolf Suschitzky - Harrods, Londres 1939.jpg

 

 

 

René Apallec - Les Gueules cassées

 

 

Hervé Laplace alias René Apallec Les Gueules cassées.jpg

 

Pour la réalisation d’une « Gueule Cassée », René Apallec utilise une seule et unique image publiée dans l’Illustration de 1914 à 1919. Portrait de haut gradé ou de tête couronnée entièrement découpé et réassemblé pour devenir semblable, égal à tous leurs soldats blessés du visage qui se sont nommés Les Gueules Cassées.

 

Le collagiste normand René Apallec (né en 1898) aurait vécu la Grande Guerre comme infirmier dans un service de chirurgie plastique. Cette expérience semble à l’origine de ses 200 défigurations de généraux et maréchaux portraiturés qui composent sa série des « Gueules cassées », développée peu après la fin des combats. Avec cette pratique, l’artiste aurait cherché à dénoncer l’absurdité de la guerre-boucherie, à venger les véritables traumatisés de la face, et peut-être aussi à se libérer de sa propre hantise. Cachés de son vivant, ces portraits détruits et remodelés commencent aujourd’hui à acquérir une véritable reconnaissance nationale et internationale. Mais René Apallec est lui-même une création récente, sortie de l’imagination du plasticien toulousain Hervé Laplace.

 

 

 

Anonyme - Guerre 14/18

14-18-Tranchee-mortelle-aux-Eparges.jpeg

 

 

 

Saïd Mohamed

 

Et dans les trous à rats bercés, par la valse

Des obus couverts de poux de plaies hideuses,

Avec pour seul héros un juteux borgne

Devenu fou à force de gueuler à l’assaut

Du champ d’horreur où s’empilent les cadavres

Des gosses de ghettos, d’ouvriers et de mineurs

Fauchés en première ligne.

 

 

in Paroles & Chansons

Comme ci – comme ça

 

 

 

11:58 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Joe Hedwig Teeuwisse - Ghost of world war II - Cherbourg

Joe Hedwig Teeuwisse  la mémoire des lieux 0 (13).jpg

 

 

 

21/08/2018

Hernan Bas

HERNAN BAS 01.JPG

 

Les murmures pourrissent sur des chemins d’épines.

 

cg in Trans(e)fusées (Gros Textes 2015)

 

 

 

20/08/2018

The Wild Pear Tree de Nuri Bilge Ceylan (Turquie, 2018)

 

 

 

Khook de Mani Haghighi (Iran, 2018)

 

 

 

Rafiki de Wanuri Kahiu (Kenya, 2018)

 

Des adolescentes de Nairobi, Kena et Ziki, tombent amoureuses. Dans un pays où l'homosexualité est un crime, elles vont devoir choisir entre l'amour et la sécurité. Premier film kényan sélectionné à Cannes, interdit dans son pays.

 

 

 

 

 

 

Tommy Nease

Tommy Nease 2.jpg

 

 

 

18/08/2018

Lancement de souscription pour "Aujourd'hui est habitable", en Poésie chez Cardère

aujourd-hui-est-habitable.jpg



j'ai la joie de vous annoncer - et cette fois pour de bon et dans de bonnes conditions chez un éditeur de confiance, la parution d'Aujourd'hui est habitable, accompagné de trois de mes photos.

 

aujourd-hui-est-habitable (1).jpg





Ce sera donc mon quatrième bébé à voir le jour chez Cardère éd. 

Une souscription est lancée, jusqu'à parution en septembre

à 10 euros au lieu de 12 euros prix public, port gratuit :

https://cardere.fr/poesie-contemporaine/151-aujourd-hui-e...




 

 

 

12:36 Publié dans MES LIVRES | Lien permanent | Commentaires (0)